Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 17:36

"Madame la Députée, Chère Marie Récalde, Madame l’Adjointe au Maire déléguée à la diversité, à la lutte contre les discriminations et à la coopération décentralisée, Chère Fatou Diop Monsieur le Sénateur Maire, Cher Alain Anziani, Monsieur le Président du CNFPT, Parrain des Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine, Cher François Deluga, Mesdames et messieurs les conseillers départementaux, Martine Jardiné, Cécile Saint-Marc, Jean-Marie Darmian, Mesdames et Messieurs les Conseillers Régionaux, Thierry Trijoulet, Naïùma Charaï, Mesdames et Messieurs les élus et représentants des services municipaux de Mérignac, Mesdames et Messieurs les enseignants et représentant de l’Education Nationale ; Mesdames et Messieurs les représentants associatifs, Chers enfants des écoles de Mérignac, Mesdames et Messieurs, Chers amis ...

Depuis maintenant plus de 5 ans, nous parcourons les chemins, les cours d’écoles, les salles des conseils municipaux, les places publiques et les bibliothèques ; bâton de voyageur, pour ne pas dire de Pèlerin, en main … A chaque halte, à chaque terre brassée, je mesure avec fierté ce que nous construisons ensemble avec le Comité des Arbres de la Laïcité que j’ai l’honneur de présider.

Ces arbres ont pris racine en 2010 et depuis presque comme les petits pains ils se multiplient ! Etrange me direz vous pour des arbres de la Laïcité de faire référence à un texte religieux mais comme la laïcité me permet de croire vous me pardonnerez cette petite plaisanterie d’autant que vu comment celui qui a multiplié les petits pains a traversé les siècles … me voilà rassurée sur la longévité de nos arbres …

 

Les arbres ont pris racine en Gironde, fruit d’une amitié de vieux Hussards de la République qui voulaient rappeler que la Laïcité valeur républicaine essentielle n’était pas exempte des dangers et qu’il fallait raviver la flamme rapidement. Malheureusement la suite des événements nous a montré que nous n’avions pas tort et qu’effectivement il était grand temps de reprendre les fondamentaux.

 

C’est de là qu’est aussi partie la pousse qui a permis de créer les Arbres de la Laïcité. Référence à cette Liberté à cette Egalité à cette Fraternité qui sont les fondements de notre République, dont les Arbres de la Laïcité sont les symboles, commémoration de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’État.

 

Au delà d’un symbole de la République,  la multiplication des arbres de la laïcité est devenu le symbole d’une prise de conscience que nous avons tous à un moment donné considéré que la laïcité était une vielle dame qu’il fallait laisser vieillir comme une relique, que cette posture était dangereuse car elle faisait disparaître sous une énorme couche de poussière un des piliers de la République et de la Démocratie, quitte à ce que le poids de l’oubli ou de l’indifférence ou de l’acceptation le fasse céder. Les Arbres de la Laïcité sont juste des arbres mais ils sont aussi des symboles vivants du bien vivre ensemble, du respect des autres, de l’échange, de l’intérêt général.

 

Il y a 6 ans lorsque nous sommes devenus des marcheurs, des passeurs de mots et d’idées nous étions bien peu et je me souviens encore des paroles entendues sur le combat d’arrière garde, le coté vieux machin inutile qui faisait sourire certains. A cette époque Alain Anziani a été à nos cotés sans hésiter et il a été des premiers avec François Deluga et Marie Hélène Des Esgault a nous épauler dans notre combat contre l’oubli et l’indifférence.

 

J‘aurai voulu ne pas avoir à mener ce combat avec mes compagnons de route car cela aurait voulu dire que la République et ses valeurs étaient solidement arrimées à notre pays et que nous étions assez forts pour lutter contre les épidémies ravageuses de l’obscurantisme. Les événements de ces dernières années de ces derniers mois, semaines ou jours nous démontrent parfois si cruellement et férocement à quel point le chemin va être difficile et qu’il nous faudra rester DEBOUT !

 

Vous pouvez donc aisément comprendre ma joie ce matin à Mérignac  de voir une commune unie pour porter haut et fort les valeurs de la république, cette laïcité symbole de la tolérance et du bien vivre ensemble dans le respect de tous. Elle est d’autant plus grande cette joie que je sais qu’au delà du symbole nous allons tracer un chemin ensemble avec Mérignac reprenant le  travail inlassable de l’échange et du partage.

 

Planter cet arbre de la Laïcité c’est une forme de résistance.

 

La laïcité est indissociable de l’idée républicaine et de ses fondements.

 

Elle incarne la liberté, la protection de cette liberté individuelle fondamentale, qu’est la liberté de conscience.  Elle représente une valeur d’égalité des droits pour chacun : croyant, non croyant, catholique, protestant, israélite, musulman, athée, agnostique…

 

La laïcité c’est aussi la fraternité, qui nous permet de vivre ensemble avec nos différences dans le respect de celles-ci, sans oublier qu’elle doit être conforme à  la loi républicaine exprimant l’intérêt général et non pas la somme des intérêts particuliers.

 

C’est le jour pour rappeler qu’en 1789 a été votée la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen avec son article 10 qui dispose que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses ». C’est le jour pour rappeler que la loi du 9 décembre 1905 nous a ouvert la liberté de garder dans notre intimité notre foi quelle qu’elle soit même dans son inexistence.

 

La Laïcité reconnaît les différences, les respecte et les protège mais interdit en revanche qu’une différence ne scinde la communauté des citoyens, une et indivisible. Elle s’efforce aussi de promouvoir ce qui nous rassemble : outre la loi commune, notre histoire, notre identité, nos valeurs, la démocratie, la République, sa devise, son drapeau, son hymne, notre modèle social, notre intelligence collective. La laïcité fonde un projet collectif qui reconnaît à chacun la liberté de ses choix individuels. Et c’est ça que vous avez voulu porter à Mérignac ce matin.

 

Cet arbre il est le votre, il est celui de Mérignac

 

Aidez le à grandir, aidez le à prendre racine aux plus profond de la terre mérignacaise, pour moi il restera tout simplement celui d’un commencement et je garde précieusement comme mes compagnons du Comité ce merveilleux moment d’échange avec les enfants de l’Ecole Jean Jaurès qui en annonce tant d’autres.

 

Ce matin j'ai juste, pour terminer, envie d'avoir une pensée avec vous pour deux membres du Comité des Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine, Franscica Bouzigues et Philippe Barbe, qui ne sont plus là, qui seraient heureux avec nous de voir cet arbre grandir pour vous tous ! 

Merci."

 

 

Discours prononcé par Marie-Christine Darmian-Gautron, Présidente du Comité "Les Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine". 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde, le Bassin d'Arcachon et La Teste de Buch ... forcément. Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine