Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 10:48

Il y a dans la vie des rencontres qui ne servent à rien, il y a des histoires sans fin, des rencontres que l’on oublie, des histoires que l’on rêve, et il y a des histoires de rencontre qui prennent vie. 

 

Vous aviez traversé la vie avec cette énergie des champions comme on fait le tour des anneaux olympiques que la guerre vous avez ravi. Avec vos grands yeux bleus vous saviez raconter l’histoire et les histoires, tressant inlassablement les épopées des mondes. Tout était là gravé dans votre mémoire et votre cœur. Comme j’ai aimé vous entendre ouvrir la boite de vos souvenirs, comme j’ai aimé dessiner au fil de vos mots les scènes de votre vie. Je revois vos yeux pétiller d’étoiles au souvenir de votre rencontre avec Louis et tourner à l’orage en évoquant avec pudeur le drame de votre vie. Tout était inscrit dans vos yeux et j’ai appris peu à peu à y lire vos angoisses, vos joies, vos colères et vos facéties. 

 

Au début de notre rencontre je n’osais pas et puis un jour sur votre petit fauteuil jaune vous avez pris ma main et ce jour là j’ai su que nous nous étions rencontrés. Comme il était rassurant d’entendre au petit matin vos petits bruits de souri à l'énergie de géant. J'ai appris petit à petit à vous apprivoiser et nous avons tant et tant discuté. J'aimais m'assoir à vos côtés et vous écouter me raconter ce qui faisait l’essence de votre vie. 

 

Nous avons partagé notre amour de la musique et des voix, notre soif incroyable des petites et des grandes aventures de la vie. Nous avons partagé cet amour des petits plats et je garde précieusement toutes les recettes que nous avons échangé le soir de notre dernier été. Demain je fais un lapin en gelée ! Vous aviez même une après-midi essayé de m’apprendre les rudiments de la couture … Ce n’était pas gagné ! À chaque carton que nous avons déballé ou emballé ensemble au Bouscat ou à Courbevoie vous me refaisiez l'histoire de chaque objet, de chaque sourire sur une photo et j'ai appris ... 

 

Déjà un an et pourtant parfois j’entend encore votre voix. Vous étiez une femme hors du commun sans parfois prendre le temps pour vous. Au fil des jours j'ai compris vos blessures, vos doutes toujours à les combattre avec cette fabuleuse énergie de vie. Je garde votre sourire, cette main si fine serrant mon bras pour ne pas perdre ni le chemin, ni l’équilibre. Je vous aime Gisèle et où que vous soyez je vous embrasse tendrement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans juste des mots
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine