Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 21:24

Lieu étrange que cette masse de pierres blondes lovée dans le cœur du Haut-Quercy accrochée tel un aigle à la falaise dominant l’Alzou, ainsi se découvre Rocamadour. Cité mariale des chemins de Saint Jacques, elle respire, elle grouille, elle prie. Qui peut imaginer que plus de 1,5 millions de pieds, de genoux et de paire d’yeux traversent les siècles de ce lieu chargé de symboles.

 

Frappe pèlerin et on t’ouvrira …

 

Quatre portes marquent le chemin,  la Salmon, la Cabilière, la Saint-Sauveur et la Saint-Amadour, elle est aussi ville des chapelles d’Anne, de Blaise, de Jean-Baptiste, de Louis, de Michel et de Marie la Noire, cœur de l’essence même de la terre dont elle est pétrie.  En gravissant pas à pas les marches, passant les portes, ouvrant les voies, je n’ai pu m’empêcher d’imaginer l’alchimiste, porteur des interrogations et des questionnements, face à l’immense pouvoir de la foi celle qui domine et écrase par sa seule vérité.

 

Quel étrange endroit où le ciel rejoint la terre sur le souvenir d’Amadour …

 

La légende rencontre alors le sacré et se mélange pour faire ce lien invisible entre le ciel et la terre. Amadour aurait débarqué en terre gauloise en trio avec Lazare, Marthe et Marie. Chercheur de solitude il saura la trouver au pied de ce roc … Oublié des jours, des années et même du temps, ce n’est qu’en 1166 qu’un habitant demandant à être enterré à l'entrée de la chapelle, son corps intact y fut découvert. Momifié par des forces terrestres que seul le miracle pouvait expliqué dans ces temps où Dieu était en maitre. Sanctifié, miraculé, Amadour devint légende, et Ermite forcément comme tout bon bâtisseur chrétien récupéré par la bonne Eglise. Les reliques, pieusement recueillies après le brasier des pillards protestants, comme nous l’a avec conviction rappelé notre guide en soutane, ont été analysées, et sont bien celles d'un homme. Et la terre reprend ses droits. 

 

Pourtant Rocamadour si l’on en croit les porteurs d’énergies est à la croisée de 2 courants qui créent des tourbillons lorsqu’ils s’affrontent sous l’œil ancéstral du Gardien de Pierre face à la falaise qui porte la ville. La légende explique qu’Amadour enterré en ce lieu de croisement aurait en quelque sorte bénéficié d’énergies libérées par la terre lui évitant la décomposition. Déplacé par les hommes, il y perdit  ce privilège… et tomba en poussière.  

 

Tout est réuni alors pour retracer le chemin des symboles : une porte blanche et noire entre deux mondes, celui de la matière et de l’esprit, surveillée par un gardien de pierre conduisant à l’eau porteuse des esprits et des étoiles de cette vallée de l’Alzou.  

 

Ce lieu est prédestiné à une démarche spirituelle. Lignes verticales et vertigineuses de la terre au ciel, lignes horizontales pont entre les deux versants de la gorge de l’Alzou et ces courbes d’ou le vent qui s’y engouffre semble bien porté la lumière. Reste à découvrir laquelle ... 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine