Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 07:39

8-septembre-2009-Soweto-Ecole-26.jpgDans quelques jours je serai revenue en terre testerine mais comme à chaque fois, je reviens du continent africain avec une partie de ma culture qui aura été modifiée. Chaque fois il en est de même sur des thèmatiques différentes : l'eau, la violence, la condition de la femme, la protection des enfants, l'éducation, la justice, l'humanité ... C'est un peu plus forte et déterminée que je rentre et en lisant les nouvelles de France je pense que nous allons avoir besoin de force et de détermination si nous voulons arrêter le sabotage organisé de nos valeurs. 


Je suis arrivée en Afrique du Sud la première fois en 2003. Je me souviens d'avoir eu l'impression que ce pays n'était qu'un immense chaudron dont on avait fermé le couvercle tout en laissant le feu couver en dessous. Un jour ou l'autre tout devait exploser. J'avais vraiment ce sentiment et je n'avais pas forcément à cette époque compris tout ce que ce pays avait à construire et quelle était son âme profonde. Mais c'est en fait bien normal, la première fois que l'on s'en va on part pour soi même, sans en avoir conscience. C'est après que l'on revient pour les autres. Et je suis revenue. 


En 2010 Valued Citizens fêtera  ses 10 ans d'existence. Au départ il y a dans cette ONG la volonté farouche d'une femme, Carole Podetti a qui le Ministre de l'Education de Jauteng, Ignatius Jacobs a dit en avril 2000 : " Carole tu connais les town ships, est ce que tu peux me créer un programme éducatif sur les valeurs constitutionnelles dans les écoles de ma province."


C'est comme ça que dans deux écoles de Soweto, Ikaneng et Zola, Carole a commencé à enseigner aux enfants la Constitution, les valeurs citoyennes, à quoi ça sert, les différentes constitutions d'Afrique du Sud, la Démocratie, la Paix ... Les enfants pensaient lorsque nous leur demandions comment était leur pays, qu'il était en guerre, tellement la violence était leur quotidien... Dans certains endroits, encore aujourd'hui, les petits pensent toujours comme ça.  


Ces enfants devenaient des Valued Citizens et rien que cela était leur donner un statut qui leur permettait d'être tout simplement des êtres humains à part entière. Dans ce pays "être" est certainement le premier but de 90 % de la population. 


La première année le Ministère de l'Education du Gauteng versera à Valued Citizens 60 000 rounds (soit environ 6 000 euros)  pour ce programme éducatif qui concernait environ 140 enfants à l'époque. Durant une année Carole est allée deux heures par semaines à leur rencontre. Cette initiative a tellement apporté de changements dans le comportement des enfants, dans leur fierté d'agir sur leur propre vie, d'être citoyen de leur pays, que le Ministère de l'Education lancera officiellement ce programme éducatif en avril 2001. Valued Citizens fera ainsi des petits pour toutes les écoles du district du Gauteng, puis celles du Free State, du Limpopo et du Kwazulu Natal. Au total ceux sont aujourd'hui1575 écoles qui bénéficient du programme, 3550 professeurs qui sont acrédités. 

Depuis 2001, Renault est le partenaire principal du programme « Valued Citizens » en Afrique du Sud. Cette opération, organisée dans les écoles publiques, vise à développer une citoyenneté responsable. L’objectif : créer une culture fondée sur les valeurs et les principes consacrés par la Constitution sud-africaine.

 


Valued Citizens gère 3 millions de rounds ( environ 300 000 euros ). C'est énorme me direz vous mais en fait il nous manque encore tellement de choses. L'argent de Valued sert à payer les formateurs, les activités pour les enfants, les intervenants artistiques, les livres, les fournitures, etc ... Hier deux de nos ordinateurs d'occasion ont lâché. Il nous faudrait 8000 round ( moins de 800 euros )  en double pour en racheter mais ce sera pour plus tard. La salle de formation n'a ni table ni chaise, on verra l'année prochaine. La voiture que nous laisse Renault, l'un des partenaires fondateurs et qui a toujours était à nos cotés, sert pour toute l'équipe à tour de rôle. Le fait d'utiliser cette Clio a valu à toute l'équipe un surnom dans les town ship, " la Vavavoum Team" en souvenir d'une pub Renault  avec Thierry Henri. 


L'Afrique du Sud a beaucoup changé en 10 ans. Soweto que j'ai connu sans route, avec des abris de tôles ondulées où des familles entières s'entassaient, est maintenant une véritable ville de près de 3,2 millions d'habitants. Elle a été le réceptacle durant toute ces années des fonds internationaux pour soulager la conscience du monde. Qwaqwa au sud dans le Free State prend le même chemin depuis que cette town ship a été déclarée priorité présidentielle. J'ai bien sur vu encore des town ships misérables mais je sais que ça changera au fil des ans. L'arrivée l'année prochaine de la Coupe du Monde du Football permet la construction de stades, de routes, d'équipements publics. J'ai vu pour la première fois les couloirs de bus de transport en commun avec des bus dessus. Ne riez pas ... ici il peut y avoir des jardins publics fermés au public, des arrêts de bus sans bus pour passer devant ...   Mais je veux croire que ça avance ! Il faut croire que cela est possible ... Yes we can !  Ne pas croire que c'est possible équivaudrait à abandonner et ça je n'en suis pas capable et l'équipe de Valued Citizens non plus. 


Le chantier qui demeure reste à mon avis la construction de la véritable rainbow nation. Ici il y a bien sur les communautés blanches et noires, mais aussi celles des métis, des indiens, celles des autres peuples d'Afrique, les européens, les américains ... Il faut qu'ils arrivent maintenant à se retrouver tous ensemble pour construire une véritable nation sud-africaine. Le chemin va être long tant les âges passés ont emprisonné les communautés dans des gethos de pensées et de refus de connaissance de l'autre. Sur le thème de la violence le combat ne se mène pas ensemble et les actions de chacun se perde dans la masse silencieuse qui passe sans un regard.L'an dernier, Dubé, un homme quasiment anonyme décidait de faire dans le centre de Prétoria "The million men march against crime". Il pensait réunir un million de personne à l'Union Bulding pour une marche contre la violence et la criminalité. Seulement 4000 personnes étaient présentes parce qu'aujourd'hui tout défis social est malheureusement rattaché à une race !  Le déclic viendra je veux y croire. 


L'Afrique du Sud est une pure merveille. Dans les temps passés elle était l'eldorado tant elle avait de choses à offrir. Les "blancs" l'ont prise de force comme souvent dans l'histoire de la colonisation du continent africain. Aujourd'hui les blessures se referment doucement mais sont parfois si douloureuses qu'elles entraînent à la haine ou pire à l'indifférence. 


J'aurai en tout passé un mois en Afrique du Sud pour me rendre compte à quel point tout à changé en 10 ans et paradoxalement tout resté pareil. Le découragement, le ras-le-bol submergent souvent les équipes de Valued Citizens mais il arrive toujours une nouvelle qui nous fait dire que tout est encore possible. 


Cette année les professeurs n'auront plus d'examen mais un projet citoyen à monter sur chaque école. Dans le Free State, des enseignants pour leur projet d'examen ont décidé de rencontrer les familles de leurs élèves les plus pauvres pour les accompagner et trouver avec eux des solutions de vie. En se rendant dans une de ces familles ils ont découvert chez la grand-mère qui élève le petit garçon qui va à l'école, son petit frère de sept ans. Cet enfant était mourant, n'avait jamais mis les pied en dehors des quatre murs de tôles et ne connaissait que la cour en terre battue.  Les professeurs ont pris l'enfant en charge, l'ont conduit à l'hôpital où il est resté 3 semaines. Sans cela, sans l'action des professeurs de Valued Citizens cet enfant serait mort. Il y a deux jours Johaan nous a appelé, des larmes dans la voix, pour nous annoncer que le petit garçon était allé pour la première fois à l'école avec son grand frère. ... Et vous voulez que l'on baisse les bras ? 


Je ramène avec moi leurs sourires, leurs peurs, leurs larmes, leurs espoirs et leurs rêves. Je sais que pendant longtemps certains soirs je vais sursauter ayant l'impression d'avoir entendu un coup de feu. Je garderai un temps cette crainte en me promenant à pied dans les rues. J'aurai certainement parfois le regard perdu bien loin dans les montagnes du Free State ou sur l'Océan s'ouvrant au pied de Cape Town. Je sais que j'entendrais parfois la voix de Sandile Dikeni clamer son "Love Poem for my country". 


Le 11 février 1990, Nelson Mandela sort de prison après y avoir passé 27 ans de sa vie. Il demanda alors aux sud-africains de le rejoindre pour construire un Afrique du Sud unie, libre et démocratique et qu'ils devaient la construire ensemble.  Alors c'est vrai parfois je déteste ce pays,  comme il m'arrive de détester ce que nous faisons de la France en ne défendant pas les valeurs qui en sont sa force. Mais je ne peux qu' y retourner dans l'un comme dans l'autre car c'est là que je retrouve les fondement de ce pourquoi je me bats depuis bien  longtemps : la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité.

L'humanité est forcément à ce prix et lorsque je lis
le billet de Matthieu Rouveyre relatant les propos d'un Préfet, le notre, qui se permet de dire à Naïma Charaï, Conseillère Régionale élue par le peuple qu'elle n'est pas digne d'être une élue de la République, je me dis qu'il est grand temps que nous devenions des Valued Citizens ! 



Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans Valued Citizens Initiative
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine