Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 09:59

smile.jpg

 

Ce qu'il y a de bien dans les amitiés c'est qu'elles sont imprévisibles et souvent à l'improviste au détour d'un petit rien qui sème. Depuis vendredi j'ai la chance extraordinaire de vivre de tels moments même si parfois la dure réalité de la vie me rappelle à l'ordre et m'empêche de profiter pleinement de ces moments là. C'est ce que j'appelle l'alchimie des petits bonheurs ! Dans la vie j'ai toujours cultivé les cercles, sortes de bulles qui ne se percutaient jamais pour ne pas être réunies et un jour j'ai eu envie de créer et d'ouvrir grand les portes.

 

Il y a d'abord les amis d'enfance, ceux de Créon, de Sadirac, de Vayres, Libourne, là où j'ai grandi et appris à marcher debout. Là les amis se mélangent avec les souvenirs d'enfance, ceux de l'école communale, du collège, du lycée. Il y a le trio immuable formé avec Sandrine et Hélène. Nous avions en commun des parents engagés dans la vie, les uns dans l'école, les autres dans la vie publique. Nous avions des complémentarités étonnantes. Sandrine était d'un calme à toute épreuve, image sortie des albums de Sarah Key, Hélène était un cyclone qui bousculait tout sur son passage. Moi forcément j'étais sage vous imaginez bien, le Bon Dieu sans confession mais juste une idée par seconde. Je revois chaque visage au détour d'une arcade, d'une fête de la Rosière, d'une kermesse de l'école. Elles sont les symboles de la vie qui grandit et avec elles le souvenir des jours d'insouciance où la seule chose qui comptait, était d'être à la hauteur de la Gloire de nos pères et de la patience de nos mères. C'est là qu'il y a les fondamentaux, les sourires de Jean, Katia, Isabelle, Eric, Stéphane, Cécile ... C'est une Maison bleue au sommet de la colline ... et j'ai la clé ! 


La fac de Droit, le CEPAG à l'IEP auront par la suite apporté leur lot de rencontres et de partages. C'est l'époque de la recherche d'un avenir. Il n'aura pas toujours été fait de succès mais a laissé des traces indélébiles d'amitiés sans faille. Pierre, Arnaud, Marie-Laure, Claire, Marc, Manu, Babeth, les copains d'une tranche de vie où l'on a su se regarder construire et poser les fondations de nos chemins.

C'est l'apprentissage de ce métier de journaliste que j'aimais tant faire à l'Agence Sud-Ouest de Libourne ou au service des Sports. C'est là qu'est né cette indéfectible volonté d'exercice de l'esprit critique, de la recherche de la compréhension du monde, de la recherche de l'information vérifiée. J'ai eu là, la chance de croiser les Christophe, Jean-Marc, Antoine, Claude, Alain, Laurent,  Sophie, Murielle, Yannick, Jean-François, David, Thierry, Pierre et tous ceux avec qui j'aime toujours batailler pour que l'info reste celle de la vérité. Des amitiés nées dans les reportages, les sujets, les crises, les batailles, les faits div, les tempêtes et l'hémicycle du Conseil Général ... Pas de mensonges avec eux, jamais de langue de bois, sans doute là, la clé de la réussite de 15 ans de métier. 

 

C'est aussi les premiers pas et les premiers croches pieds du monde politique mais est ce si important que cela tant que l'on garde en soit la véritable raison de l'engagement ? J'y ai trouvé de fidèles compagnons de route qui m'ont mené à La Teste de Buch ou que j'ai découvert en arrivant ici. Ils sont justes, droits, sans concession pour la facilité, les convictions chevillées au corps. Ils ne sont pas tous des camarades du Parti Socialiste, quelques fois des adversaires farouches mais restent des amis parce que l'intelligence en politique c'est de savoir être tolérant et écouter même ceux qui ne pensent pas comme vous. L'amitié n'est pas une affaire de tambouille mais bel et bien un engagement et celui de la chose publique devrait l'être tout autant. 


Viendra ensuite les amitiés des petits bonheurs, celles des fous rires et des larmes. Sof, Mumu, les Mimis, les Florence's, Chantal, les Isabelle's, Eliza, Fransceca, Valerie, Adeline, les garçons qui supportent, pas toujours en silence, cette belle équipe qui ne cesse de refaire le monde et les rêves. Et lorsque les bulles se rencontrent ça éclate comme autant d'étoiles dans un ciel d'été comme durant ce merveilleux week-end sur notre Petite Mer de Buch. Que dire de plus si ce n'est que chaque pas sur le chemin doit laisser une trace légère. C'est l'alchimie des petits bonheurs ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans juste des mots
commenter cet article

commentaires

cécile 26/05/2010 08:44



Ce texte, c'est toi : authentique, émouvant et tellement attachant...


Tendresse, petite soeur;


Cécile



Marie-Christine Darmian-Gautron 01/06/2010 07:29

Merci Cecile. C'est que nous en avons vécu des petits bonheurs :0) et que c'est pas terminé

Annie PIETRI 26/05/2010 00:41



Un merveilleux assemblage de souvenirs, de nostalgie et de poésie, qui ne peut qu'émouvoir le lecteur. Ce texte te ressemble tellement !



Marie-Christine Darmian-Gautron 01/06/2010 07:30

Merci Annie de ce commentaire.

Suzette GREL 25/05/2010 21:08



Beau, simple et sincère,et fort bien écrit....


je t'embrasse.


Suzette



E.M 24/05/2010 21:42



Oui, effectivement, très très beau.


Bise.



Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine