Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 19:50

 

11657396.jpgLorsque je regarde les photos de presse bordées de blanc de la vie créonnaise, je ne peux pas m'empêcher de voir une silhouette et un sourire. 

Michel Vigneau a tourné la dernière page du journal de sa vie aussi discrètement qu'il avait inscrit sur les pages du journal Sud-Ouest tous nos moments de vie, malheureux et heureux. Il avait la mémoire de chaque nom, de chaque visage, la petite histoire et la grande, juste pour le plaisir de remettre de l'ordre dans la marche du temps.

Il a été du plus loin que je me souvienne l'oeil attentif et expert de la vie de mon village natal. Il savait en quelques mots refaire germer les souvenirs d'un temps passé mais aussi mettre en lumière chaque instant de la vie locale. Il aura patiemment suivi, infatigable correspondant Sud-Ouest pour Créon, tous les moments de vie de ma chère Bastide de l'Entre-Deux-Mers.
Ce petit bonhomme en costume tel un "gentleman farmer", souriant, l'oeil pétillant de malice, le béret sur la tête, avait toujours à la main son appareil photo pour marquer l'instant et en faire une mémoire qui ne s'oublie pas. C'est certainement grâce à lui que j'ai pris la manie d'avoir toujours avec moi quelque chose pour prendre une photo.

C'est avec lui qu'un été j'ai réalisé ma première photo de presse pour illustrer l'un des premiers articles que j'ai signé dans Sud-Ouest. Il avait passé un temps infini à m'expliquer l'importance de l'image, le poids des lumières et celui des visages qui restent gravés longtemps après nous. Il ne m'a jamais appelé autrement que "Mademoiselle". C'était devenu un jeu, fruit d'une vraie complicité et d'un respect mutuel. 

Créon vient de perdre un de ses fils. Il laisse pour nous des milliers de photos qui traceront pour longtemps encore la marque du temps passé. Il aura été la plume, l'oeil de notre histoire commune. Je suis bien persuadée que dans les rues de ma Bastide, les soirs de fête, de la Rosière qu'il aimait tant, le vent jouera la petite musique de sa voix qui en passant nous dira encore : "bonsoir bonsoir mes enfants, amusez vous c'est de votre âge."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans Créon - Sadirac - Vayres - etc
commenter cet article

commentaires

Dubol 04/10/2011 12:12



C'était mon oncle et mon parrain et trés tôt pour pleins de sales raisons la vie nous à séparée quand j'étais jeune.J'apprends son décé 2 ans plus tard...mais je me souviens aussi de son sourire
généreux...alors qu'il me promenait dans sa 2cv je venais de voler un oeuf dans le poulailler de son frère pourl e gober..il s'en est aperçu..c'est la première fois que j'entendis cette fameuse
phrase "qui vole un oeuf vole un boeuf" cette petite phrase m'a servi dans la vie..c'était un homme droit et un journaliste au grand coeur...je l'embrasse et regrette de pas l'avoir davantage
connu.


 



Paul Cazalet Lavigne 19/12/2009 11:15


Posté sur Facebook :

 

De mémoire notre dernière rencontre, il m'avait raconté l'arrivée des premières
ondes hertziennes dans notre chère bastide, avec un antenne installé sur l'ancien château d'eau (voisinage de l'école primaire) et la première télé (noir et blanc ) installé à proximité. je n'ai
malheureusement pas mémorisé l'année.
une pensée pour lui et sa famille.



Flamand rose 18/12/2009 22:30


Je me permets de m'associer à ta peine


Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine