Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 10:01

images-copie-5

Lorsque j’ai posé les mots de ce billet j’étais loin d’imaginer qu’ils auraient un retentissement aussi important dans ma vie. Les récents événements qui ont mis à mal ma vie m’ont amené à prendre au cœur de mon être toutes les forces nécessaires à la poursuite de mon chemin et de faire cette boucle de la vie et de me poser cette question … l’Histoire est elle un éternel recommencement ? Il est vrai que si l’on s’en tient aux derniers événements qui remplissent l’actualité la peur m’a prise au coin du chemin et m’a fait penser qu’un jour peut être l’histoire pouvait bien se répéter et faire sombrer le monde dans ses pires travers.

Et moi citoyenne j’y peux quoi ?

On est bien d’accord ici comme ailleurs nous avons les fervents adeptes de l’effacement de la mémoire collective, assimilant l’oubli de leurs errements à une nouvelle virginité, comme si  l’oubli était si facile pour remplacer la vigilance et la persévérance. La République, Une et Indivisible ne saurait exister ni perdurer si on laisse prévaloir l’intérêt d’une caste dévoyée à l’intérieur même d’une caste dirigeante censée demeurer au service de tous. On y met ce que l’on veut derrière la porte mais pour moi la citoyenneté ne saurait perdurer si elle ne s’astreint pas à une logique d’existence et un devoir d’exigence sans lesquels elle ne pourra survivre, et dont elle ne peut s’exempter, pour quelque motif que ce soit. Un citoyen n’apprend-il pas à douter, à comprendre, à échanger ?

J’ai bien peur que la France des Lumières devienne celle des bouts de chandelles.

Les outils des hommes en construction semblent à mes yeux que des outils oubliés parfois dans un monde où on privilégie la quantité à la qualité. Ce n’est plus le chemin à parcourir qui importe, seulement le but à atteindre. Quand serait il d’un monde où ne serions citoyens que quand ça nous chante ?

« L’humanisme, ce n’est pas dire ; ce que j’ai fait, aucun animal ne l’aurait fait », c’est dire : nous avons refusé ce que voulait en nous la bête, et nous voulons retrouver l’homme partout où nous avons trouvé ce qui l’écrase ». La phrase est de Malraux.

Tous les peuples à un moment donné rêvent de l’âge d’or qu’il soit paradis ou utopie. Et tous les peuples de prés ou de loin répondent à des sortes de rites. Ces rites sont autant de chemin qui recommence ne serait ce que parce que le soleil se lève tous les matins. L’histoire par le rite est toujours un éternel  recommencement. A ce moment là l’histoire en recommençant est rassurante et comme le retour dans le temps nous devrions à chaque fois ou presque mettre à profit l'expérience d’avant pour améliorer le futur. Du moins c’est ce qui devrait se faire. 

Pour Condorcet, l’humanité avance d’un seul pas vers l’avènement de la raison, par l’instruction du genre humain dans les sciences. Pour Auguste Comte, on va de « l’état théologique » de la société vers « l’état métaphysique » pour, finalement, parvenir à « l’état positif ». Pour Hegel, l’Histoire avance vers l’avènement de « l’état Dieu », manifestation suprême de l’esprit. Pour Marx, le terme de l’histoire sera la société sans classe et le mouvement du progrès s’accomplit dans la lutte des classes.

Si quelques soient les idées c’est cette idée générale du mouvement vers le bien de l’Humanité qui domine,  le concept est rassurant et porteur d’optimisme. Au vu de l’état du monde peut-on réellement parler de progrès ? N’est-ce pas plutôt un mythe ? Ce qui m’inquiète c’est que l’on peut aussi très vite tomber dans la spirale et ne jamais sortir de ses travers comme ces spirales des feuilletons des années 50 et 60 où l’on en perdait le sens de l’équilibre en regardant tourner les images télévisuelles à l’infini.

Alors si l’histoire est forcément un éternel recommencement notre devoir de citoyen, de militant, d'homme et de femme  c’est de prendre le chemin et d’apprendre … l’apprentissage éternel pour s’enrichir à chaque pas. Je ne suis malheureusement pas certaine que nous soyons assez impliqués  et c’est bien ça qui m’inquiète le plus. A quand la levée des pensées que diable ?

Aux pensées citoyen !  Il y a urgence car l’Histoire au delà de la répétition peut trébucher et la chute sera plus douloureuse car nous avons construit le progrès qui va avec. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans aux pensées citoyens
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine