Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 01:29
images-copie-4.jpeg
Comme quoi les sujets qui préoccupent les gens de ce coté de l'Atlantique sont bien les mêmes que les nôtres. On ne perd jamais ses habitudes et à défaut de la dépêche du Bassin, j'ai récupéré Métro. Tout au long des lignes du journal, les mêmes sujets que ceux qui nous préoccupent en France ... ou qui devraient nous préoccuper ! 

Logement ... sujet d'urgence sociale 
Le Front d'Action Populaire en Réaménagement Urbain ( FRAPRU ) avait ce matin une demi-heure pour convaincre le ministre des Affaires Municipales que le gouvernement libéral devait s'engager à long terme dans le dossier du logement social. En 5 ans, le FRAPRU voudrait que le gouvernement garantisse la construction de 50 000 logements sociaux. La communauté métropolitaine de Montréal évalue que plus de 100 000 ménages ont des besoins impératifs de logement. Comme quoi rien de nouveau sous le soleil ou la neige. Depuis 1991, le FRAPRU se bat pour que le gouvernement fédéral ne se retire pas du financement des nouveaux logements sociaux. Cela ne vous rappelle rien ?
Le gouvernement conservateur de l'époque a supprimé les fonds d'année en année pour arrêter définitivement le programme en 1994 ce qui représentait une perte énorme pour le financement des logements à Québec car les fonds nécessaires venaient essentiellement d'Ottawa. Aujourd'hui d'après les dépêches le ministre s'est engagé à demander des investissements en logement social dès le prochain budget. Une première étape avant de rencontrer en janvier le ministre des Finances, le nerf de la guerre encore et toujours. 

La dépendance sujet au coeur des quotidiens
Comme chez nous la dépendance est au coeur des préoccupations quotidiennes des québécois. 2 millions de dollars canadiens viennent d'être débloqués pour financer 43 projets qui "offriront du répit aux proches" dit le journal. Au Québec on estime à 300 000 le nombre de personne qui assument le rôle d'aidant auprès des aînés. Comme j'ai pu le lire sur la toile ça fait en moyenne, 7 dollars canadiens pour chacun d'eux ... de quoi leur fournir environ 10 minutes de répit chacun ... Il faut dire qu'ici pas de Conseil Général pour assumer l'Allocation Compensatrice d'Autonomie ! 

Guerre en Afghanistan c'est loin et on y meurt  
C'est le 154iéme soldat canadien qui perd la vie. Le caporal Steve Martin a été tué samedi au cours d'une patrouille à la suite de l'explosion d'une bombe artisanale, a indiqué hier le ministère de la Défense du Canada. Steve Martin "était en opération dans la province de Kandahar."
"C'est grâce aux soldats canadiens comme lui que nous continuons de faire des progrès réels en Afghanistan, de reconstruire le pays et de contribuer à la paix et à la sécurité de sa population", a dit de son côté le premier ministre Stephen Harper. Ce jeune soldat aurait eu 25 ans dans deux jours ! 

Météo .. là aussi c'est le déluge
A quelques jours de Noël, la Gaspésie, le Nouveau Brunswick et l'île du Cap Breton ont été frappés par des phénomènes météo extrêmes. Dans certains endroits il est tombé plus de 25 centimètres de pluie en moins de 5 jours. Quelques jours auparavant, dans le Bas-du-Fleuve et en Haute-Gaspésie, ce sont les grandes marées qui avaient frappé. En effet, la hausse du niveau des océans et l’absence de glace seraient directement en cause car avant, la glace protégeait la berge à l’occasion des grandes tempêtes d’hiver.

Et pendant ce temps selon Environnement Canada la moitié des émissions de GES du pays viendrait des centrales à charbon et de l'exploitation des sables bitumineux  de l'état d'Alberta... La pénalisation des émissions de carbone ? En prévision. La réduction de ses émissions ? En prévision ... Mais pas avant 5 ans ! On pourrait leur parler de Xinthia ?  

Le drame .. . Le Canadien s'est incliné au Colorado 
Car ici aussi les têtes tournent autour d'un truc rond qui passionne les foules ... j'adore ! Mais je n'ai pas trouvé de page entière pour savoir si il fallait que le gouvernement de Québec finance un grand stade ... On leur donne une idée de sondage made in Bordeaux ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article

commentaires

a babord 09/04/2011 17:20



Allez la Teste se place à coté de sa voisine ;On donne une maison pour construire ,en fait on echange


une petite souris à votre dernier CM afin que j'ai la version live des débats


 



Georges 22/12/2010 17:39



Le problème est bien que où que nous soyons la crise est là et que les seuls qui l'ignorent sont ceux qui nous gouvernent en nous prenant pour des c.... 



Marie-Christine Darmian-Gautron 27/12/2010 19:29

L'essentiel reste que certains le voient encore. Notre seule arme sera notre bulletin de vote.

BOY Junior 21/12/2010 14:54



Super: efficacité, rapidité ; géniale ( même en vacances !)


Les Canadiens ont été bien plus rusés que nous , ils font interdire le niqab sans le citer dansla loi.


En réalité ma question était bien plus tordue que ça.Je vous la pose.


Supposons que vous soyez élue à La Teste ( why not ?), laisseriez-vous construire une mosquée et continuez-vous à subventionner l'école chrétienne  ?


Joyeux Noel à vous et à votre famille.



Marie-Christine Darmian-Gautron 21/12/2010 15:13



a loi oblige aux financements des ècoles privées ... être èlu(e) c'est respecter le loi


Pour le financement des lieux de cultes : 


Seize députés (4 UMP, 4 UDF, 4 PS et 4 PCF ou apparentés) ont critiqué en fin de semaine le récent rapport Machelon sur la laïcité en jugeant que ses «recommandations saperaient les fondements de
la loi de 1905» sur la laïcité qui a instauré la séparation entre l'Eglise et l'Etat.
«Si elles devaient être suivies d'effet, ces recommandations saperaient les fondements de la loi de 1905 notamment en introduisant le financement public sans plafonnement des lieux de culte et la
banalisation des associations cultuelles», écrivent les députés dans un communiqué.
Les conclusions du rapport, remis au ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy le 21 septembre 2006, «semblent taillées sur mesure pour satisfaire les exigences professées méthodiquement par les
adeptes de la révision de la loi de 1905», écrivent-ils. Il citent notamment «la possibilité pour les communes de subventionner directement la construction de lieux de culte sur leur sol,
l'incitation faite aux cultes à saisir la justice en cas de difficultés à s'implanter dans certaines communes», ou encore «la création d'une forme particulière de reconnaissance d'utilité
publique pour les activités religieuses». Pour les seize députés signataires «il suffit d'appliquer la loi de 1905, avec cohérence».



La commission présidée par le professeur Machelon avait reçu mission de «toiletter» la loi de 1905 pour prendre en compte l'évolution de la société depuis le début du XXe siècle, notamment la
place de l'islam. Après la remise du rapport, M. Sarkozy avait estimé qu'il «n'était pas juste que les fidèles des confessions en expansion récente sur notre territoire, l'islam sunnite et le
christianisme évangélique, rencontrent des difficultés pour pratiquer leur culte».


C'était en 2006 ...à méditer


 


et surtout merci et merveilleuses fêtes aussi pour vous et ceux qui vous sont chers



Marie Chrsitine Darmian Gautron 21/12/2010 13:22



Voilà la réponse : article de mars 2010


Québec — Déclarant que la laïcité ouverte est la voie choisie par le Québec, le premier ministre Jean Charest a dévoilé hier un projet de loi qui impose à toute personne qui reçoit des services
de l'État de le faire à visage découvert. Il dicte aussi à tout employé de l'État de travailler à visage découvert.

Ainsi, le port des signes religieux comme le niqab et la burqa, qui couvrent le visage sauf les yeux, sera banni dans l'administration publique, les hôpitaux et les établissements d'enseignement,
y compris les écoles privées confessionnelles qui sont soutenues par l'État, ainsi que les centres de la petite enfance et les garderies subventionnées. En revanche, le port des autres signes
religieux ostentatoires, comme la croix, le hidjab, le kippa et le turban est permis, même pour les magistrats et les policiers.

«La solution, ce qu'on propose aujourd'hui [hier], c'est québécois. Québécois. C'est fondé sur notre histoire à nous, sur nos valeurs à nous, sur ce que nous avons vécu depuis 400 ans», a fait
valoir Jean Charest au cours d'une conférence de presse à laquelle participaient la ministre de la Justice, Kathleen Weil, la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Yolande
James, et la ministre responsable de la Condition féminine, Christine St-Pierre.

«Cette loi aura une portée large. Son champ d'application embrasse l'ensemble des services publics. Cette loi aura préséance sur tout autre loi, règlement, directive ou convention, sauf
évidemment la Charte des droits et libertés de la personne. Avec cette loi, nous traçons aussi la ligne en reconnaissant qu'un usager des services publics ou un employé de l'État peut porter des
symboles religieux. Nous réaffirmons le choix historique du Québec de vivre une laïcité ouverte», a affirmé Jean Charest.

Le projet de loi 94 «établissant les balises encadrant les demandes d'accommodement dans l'administration gouvernementale et dans certains établissements» ne comporte que dix articles. Il se veut
la réponse du gouvernement Charest aux critiques qui lui étaient adressées relativement à l'absence de directives touchant les accommodements religieux. On y cherchera en vain toute mention de
laïcité ouverte ou encore de signes religieux. Ce que le projet de loi ne dit pas semble être aussi important que ce qu'il dit.

À l'article 4, il est écrit que tout accommodement doit respecter la Charte des droits, «notamment le droit à l'égalité entre les femmes et les hommes et le principe de la neutralité religieuse
de l'État, selon lequel l'État ne favorise ni ne défavorise une religion ou une croyance particulière».

Vient ensuite un article qui répète l'état du droit en matière d'accommodement: il doit être raisonnable et ne pas imposer de «contrainte excessive» au ministère ou à l'établissement eu égard au
coût ou nuire au bon fonctionnement des organisations.

Puis, le projet de loi stipule qu'il est d'application générale la pratique voulant que tout employé de l'État et toute personne à qui les services sont fournis «aient le visage découvert lors de
la prestation de services». Qu'ils soient ou non en contact avec le public, tout employé devra se conformer à cette règle, a précisé M. Charest.

Le législateur ajoute: «Lorsqu'un accommodement implique un aménagement à cette pratique, il doit être refusé si des motifs liés à la sécurité, à la communication ou à l'identification le
justifient.» On doit comprendre que l'État ne manquera pas d'invoquer l'un ou l'autre de ces trois motifs pour interdire le port du voile intégral. L'astuce est là: ce n'est pas de signes
religieux — niqab ou burqa — dont il s'agit, mais d'une obligation d'avoir le visage découvert pour des raisons de sécurité, de communication ou d'identification. Sur la foi des avis légaux
obtenus par le gouvernement, on pense ainsi éviter toute atteinte à la liberté de religion; le projet de loi ne parle pas de religion.

Une fois le projet de loi 94 adopté, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) devra cesser de consentir un accommodement pourtant avalisé par la Commission des droits de la personne
et des droits de la jeunesse (CDPDJ), a confirmé le premier ministre. Plus question pour la SAAQ de permettre d'emblée à un juif hassidique de refuser qu'une femme, employée de l'organisme, lui
fasse passer son examen de conduite. Même chose pour les femmes musulmanes qui veulent éviter d'être servies par des hommes. Ils devront refaire la file ou revenir plus tard. C'est l'article 4
qui joue: l'accommodement de la SAAQ heurte le droit à l'égalité entre les sexes.

La présidente du Conseil du statut de la femme (CSF), Chritiane Pelchat, qui a d'ailleurs conseillé la ministre St-Pierre pour ce projet de loi, estime que l'article 4 est une grande avancée pour
les femmes. Il a aussi le mérite d'affirmer clairement la neutralité religieuse de l'État. Mais le projet de loi 94 ne règle en rien la question de la laïcité de l'État, estime Mme Pelchat. Il ne
règle pas non plus de façon définitive la question du port du hidjab par les employés de l'État, «un signe de soumission de la femme», selon le CSF.

Pour le Parti québécois, le projet de loi 94, c'est le «vide total». Aux côtés de la députée de Joliette et porte-parole en matière de justice, Véronique Hivon, la députée de Rosemont et critique
en matière d'immigration, Louise Beaudoin, n'avait pas assez de mots pour décrire la vacuité du projet de loi «qui ne change rien à l'état actuel des choses, qui consacre le statu quo, qui ne
clarifie rien».

«Ce n'est pas [...] une solution québécoise, mais bien une solution canadienne et qui est celle, donc, du multiculturalisme», estime Mme Beaudoin. Le PQ est «pour la laïcité tout court», a-t-elle
rappelé, ce que consacrerait l'adoption du projet de loi 391, déposé par le parti l'automne dernier, qui, par une clause interprétative introduite dans la Charte québécoise des droits, renforce
l'égalité entre les hommes et les femmes, la primauté du français et la séparation entre l'État et la religion.

Pour le député de Mercier, Amir Kadir, de Québec solidaire, le projet de loi 94 ne va pas assez loin pour affirmer la laïcité de l'État. Le gouvernement doit notamment cesser de subventionner les
écoles privées religieuses, a-t-il plaidé.


 


Article Le Devoir.com : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/285697/quebec-choisit-la-laicite-ouverte


 



BOY Junior 21/12/2010 08:53



Autre sujet de préocupation franco-français d'actualité: la laîcité .


Ils n'ont pas la loi de 1905 au Québec, alors comment se comportent -t-ils devant les demandes de construction de mosquées ??


Cédent-ils ? financent-ils ou refusent poliment ?



Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine