Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 17:36

"Madame la Députée, Chère Marie Récalde, Madame l’Adjointe au Maire déléguée à la diversité, à la lutte contre les discriminations et à la coopération décentralisée, Chère Fatou Diop Monsieur le Sénateur Maire, Cher Alain Anziani, Monsieur le Président du CNFPT, Parrain des Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine, Cher François Deluga, Mesdames et messieurs les conseillers départementaux, Martine Jardiné, Cécile Saint-Marc, Jean-Marie Darmian, Mesdames et Messieurs les Conseillers Régionaux, Thierry Trijoulet, Naïùma Charaï, Mesdames et Messieurs les élus et représentants des services municipaux de Mérignac, Mesdames et Messieurs les enseignants et représentant de l’Education Nationale ; Mesdames et Messieurs les représentants associatifs, Chers enfants des écoles de Mérignac, Mesdames et Messieurs, Chers amis ...

Depuis maintenant plus de 5 ans, nous parcourons les chemins, les cours d’écoles, les salles des conseils municipaux, les places publiques et les bibliothèques ; bâton de voyageur, pour ne pas dire de Pèlerin, en main … A chaque halte, à chaque terre brassée, je mesure avec fierté ce que nous construisons ensemble avec le Comité des Arbres de la Laïcité que j’ai l’honneur de présider.

Ces arbres ont pris racine en 2010 et depuis presque comme les petits pains ils se multiplient ! Etrange me direz vous pour des arbres de la Laïcité de faire référence à un texte religieux mais comme la laïcité me permet de croire vous me pardonnerez cette petite plaisanterie d’autant que vu comment celui qui a multiplié les petits pains a traversé les siècles … me voilà rassurée sur la longévité de nos arbres …

 

Les arbres ont pris racine en Gironde, fruit d’une amitié de vieux Hussards de la République qui voulaient rappeler que la Laïcité valeur républicaine essentielle n’était pas exempte des dangers et qu’il fallait raviver la flamme rapidement. Malheureusement la suite des événements nous a montré que nous n’avions pas tort et qu’effectivement il était grand temps de reprendre les fondamentaux.

 

C’est de là qu’est aussi partie la pousse qui a permis de créer les Arbres de la Laïcité. Référence à cette Liberté à cette Egalité à cette Fraternité qui sont les fondements de notre République, dont les Arbres de la Laïcité sont les symboles, commémoration de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’État.

 

Au delà d’un symbole de la République,  la multiplication des arbres de la laïcité est devenu le symbole d’une prise de conscience que nous avons tous à un moment donné considéré que la laïcité était une vielle dame qu’il fallait laisser vieillir comme une relique, que cette posture était dangereuse car elle faisait disparaître sous une énorme couche de poussière un des piliers de la République et de la Démocratie, quitte à ce que le poids de l’oubli ou de l’indifférence ou de l’acceptation le fasse céder. Les Arbres de la Laïcité sont juste des arbres mais ils sont aussi des symboles vivants du bien vivre ensemble, du respect des autres, de l’échange, de l’intérêt général.

 

Il y a 6 ans lorsque nous sommes devenus des marcheurs, des passeurs de mots et d’idées nous étions bien peu et je me souviens encore des paroles entendues sur le combat d’arrière garde, le coté vieux machin inutile qui faisait sourire certains. A cette époque Alain Anziani a été à nos cotés sans hésiter et il a été des premiers avec François Deluga et Marie Hélène Des Esgault a nous épauler dans notre combat contre l’oubli et l’indifférence.

 

J‘aurai voulu ne pas avoir à mener ce combat avec mes compagnons de route car cela aurait voulu dire que la République et ses valeurs étaient solidement arrimées à notre pays et que nous étions assez forts pour lutter contre les épidémies ravageuses de l’obscurantisme. Les événements de ces dernières années de ces derniers mois, semaines ou jours nous démontrent parfois si cruellement et férocement à quel point le chemin va être difficile et qu’il nous faudra rester DEBOUT !

 

Vous pouvez donc aisément comprendre ma joie ce matin à Mérignac  de voir une commune unie pour porter haut et fort les valeurs de la république, cette laïcité symbole de la tolérance et du bien vivre ensemble dans le respect de tous. Elle est d’autant plus grande cette joie que je sais qu’au delà du symbole nous allons tracer un chemin ensemble avec Mérignac reprenant le  travail inlassable de l’échange et du partage.

 

Planter cet arbre de la Laïcité c’est une forme de résistance.

 

La laïcité est indissociable de l’idée républicaine et de ses fondements.

 

Elle incarne la liberté, la protection de cette liberté individuelle fondamentale, qu’est la liberté de conscience.  Elle représente une valeur d’égalité des droits pour chacun : croyant, non croyant, catholique, protestant, israélite, musulman, athée, agnostique…

 

La laïcité c’est aussi la fraternité, qui nous permet de vivre ensemble avec nos différences dans le respect de celles-ci, sans oublier qu’elle doit être conforme à  la loi républicaine exprimant l’intérêt général et non pas la somme des intérêts particuliers.

 

C’est le jour pour rappeler qu’en 1789 a été votée la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen avec son article 10 qui dispose que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses ». C’est le jour pour rappeler que la loi du 9 décembre 1905 nous a ouvert la liberté de garder dans notre intimité notre foi quelle qu’elle soit même dans son inexistence.

 

La Laïcité reconnaît les différences, les respecte et les protège mais interdit en revanche qu’une différence ne scinde la communauté des citoyens, une et indivisible. Elle s’efforce aussi de promouvoir ce qui nous rassemble : outre la loi commune, notre histoire, notre identité, nos valeurs, la démocratie, la République, sa devise, son drapeau, son hymne, notre modèle social, notre intelligence collective. La laïcité fonde un projet collectif qui reconnaît à chacun la liberté de ses choix individuels. Et c’est ça que vous avez voulu porter à Mérignac ce matin.

 

Cet arbre il est le votre, il est celui de Mérignac

 

Aidez le à grandir, aidez le à prendre racine aux plus profond de la terre mérignacaise, pour moi il restera tout simplement celui d’un commencement et je garde précieusement comme mes compagnons du Comité ce merveilleux moment d’échange avec les enfants de l’Ecole Jean Jaurès qui en annonce tant d’autres.

 

Ce matin j'ai juste, pour terminer, envie d'avoir une pensée avec vous pour deux membres du Comité des Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine, Franscica Bouzigues et Philippe Barbe, qui ne sont plus là, qui seraient heureux avec nous de voir cet arbre grandir pour vous tous ! 

Merci."

 

 

Discours prononcé par Marie-Christine Darmian-Gautron, Présidente du Comité "Les Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine". 

 

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 19:15

Vendredi 9 décembre 2016 à 11h00 dans le parc de la Mairie, Alain Anziani, Sénateur Maire de Mérignac plante l'arbre de la Laïcité de la commune.

Ce sera encore un moment fort avec une participation exemplaire de la commune de Mérignac. Merci à Fatou Diop, déléguée à la diversité, à la lutte contre les discriminations et à la coopération décentralisée, à Emmanuelle Lazarini Cheffe de projet Diversité Lutte contre les Discriminations Egalité Femmes/Hommes, aux élèves de l'école Jean

Jaurès et  leurs institutrices pour leur curiosité et les services techniques et des jardins qui nous ont trouvé ce très bel Hêtre pourpre que nous plantons demain. 

Depuis maintenant plus de 5 ans, nous parcourons les chemins, les cours d’écoles, les salles des conseils municipaux, les places publiques et les bibliothèques ; bâton de voyageur, pour ne pas dire de Pèlerin, en main …  A chaque halte, à chaque terre brassée, je mesure avec fierté ce que nous construisons ensemble avec le Comité des Arbres de la Laïcité que j’ai l’honneur de présider.

Rappelez vous  ! Ces arbres ont pris racine en 2010 et depuis presque comme les petits pains ils se multiplient ! Etrange me direz vous pour des arbres de la Laïcité de faire référence à un texte religieux mais comme la laïcité me permet de croire vous me pardonnerez cette petite plaisanterie d’autant que vu comment celui qui a multiplié les petits pains a traversé les siècles … me voilà rassurée sur la longévité de nos arbres …

Au delà d’un symbole de la République,  la multiplication des arbres de la laïcité est devenu le symbole d’une prise de conscience que nous avions tous à un moment donné considéré que la laïcité était une vielle dame qu’il fallait laisser vieillir comme une relique ; que cette posture était dangereuse car elle faisait disparaître sous une énorme couche de poussière un des piliers de la République et de la Démocratie, quitte à ce que le poids de l’oubli ou de l’indifférence ou de l’acceptation ne le fasse céder. Les Arbres de la Laïcité sont juste des arbres mais ils sont aussi des symboles vivants du bien vivre ensemble, du respect des autres, de l’échange, de l’intérêt général.

Alain Anziani a été à nos cotés sans hésiter depuis le début de notre engagement. Il a été des premiers avec François Deluga et Marie Hélène Des Esgault, les parrains du Comité, a nous épauler dans notre combat contre l’oubli et l’indifférence. 

Vous pouvez donc aisément comprendre ma joie demain à Mérignac  de voir une commune unie pour porter haut et fort les valeurs de la république ; cette laïcité symbole de la tolérance et du bien vivre ensemble dans le respect de tous. Elle est d’autant plus grande cette joie que je sais qu’au delà du symbole nous allons tracer un chemin ensemble avec Mérignac reprenant le  travail inlassable de l’échange et du partage.

Sans mes compagnons de route Chantal Sigrist et Elisabeth Sandillon Rezer qui sont avec moi depuis les premières heures, sans tous ces volontaires des terres girondines et d'ailleurs, nous n'aurions fait que semer sans espoir de récolte. Aujourd'hui nous savons que les arbres de la laïcité prennent racine ! Je garde précieusement, comme mes compagnons du Comité,  ce merveilleux moment d’échange avec les enfants de l’Ecole Jean Jaurès qui en annonce tant d’autres.

Demain venez nous rejoindre ... On n'est jamais assez nombreux  ! 

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 21:04
Arbres de la Laïcité … Mais c’est quoi ces « zozio » …

En parcourant les chemins, les écoles, les mairies, les places et les bibliothèques, bâton de voyageur pour ne pas dire de pèlerin en main, je me rend compte qu’il serait peut être bien utile de vous raconter pourquoi et comment vivent les Arbres de la Laïcité notamment ceux du Comité Gironde Aquitaine.

Ils sont nées en 2011 et depuis presque comme les petits pains ils se multiplient … Etrange me direz-vous pour des arbres de la Laïcité de faire référence à un texte religieux mais comme la laïcité me permet de croire vous me pardonnerez cette petite plaisanterie d’autant que vu comment celui qui a multiplié les petits pains a traversé les siècles … me voilà rassurée sur la longévité de nos arbres …

Donc vous pouvez le constater par vous même dans nos communes les plantations d’« arbre de la Laïcité » se multiplient et c’est bien comme ça. Mais d’ou vient cette idée ?

Elle est née en Gironde à Créon, fruit d’une amitié de vieux Hussards de la République qui voulaient rappeler que la Laïcité valeur républicaine essentielle n’était pas exempte des dangers et qu’il fallait raviver la flamme rapidement. Malheureusement la suite des événements nous a montré que nous n’avions pas tort et qu’effectivement il était grand temps de reprendre les fondamentaux.

Les ancêtres de nos arbres ont certainement pris racines dés la Révolution Française, planté pour devenir les symboles de la joie populaire dans notre Aquitaine notamment en Dordogne. Ils ont très vite pris le nom d’arbre de la Liberté … qu’il fallait planter en même temps que l’édification des autels à la Patrie … Vous voyez que mes histoires de petits pains étaient pas si anodines que cela …

La Révolution dans ses excès les protégera et punira sévèrement jusqu’à la guillotine ceux qui osaient s’y attaquer à la scie ou à la hache. J’ai retrouvé sur un article de blog de Henri de Bégard l’histoire de ce citoyen toulousain en 1794 qui perdit la tête après avoir scier le tronc de l’arbre. Je garde donc espoir qu’on finisse par arrêter de couper les cheveux en quatre et que Bordeaux nous permette de replanter notre arbre scié en décembre 2013, trois jours après avoir été planté avec le Comité des Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine. J’espère … avoir un jour une réponse à nos demandes !

Comme toute Révolution à son revers les arbres révolutionnaires passés dans le champ du sacré furent arrachés plus replantés au fils des aléas mouvementés de notre histoire vers la République.

C’est de là qu’est aussi partie la pousse qui a permis de créer les Arbres de la Laïcité. Référence à cette Liberté à cette Egalité à cette Fraternité qui sont les fondements de notre République, dont les Arbres de la Laïcité sont des symboles, commémoration de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’État.

Au delà d’un symbole de la République, le fait qu’aujourd’hui la multiplication des arbres de la laïcité est, je l’espère au delà de la posture pour être dans l’air du temps, le symbole d’une prise de conscience que nous avons tous à un moment donné considéré que la laïcité était une vielle dame qu’il fallait laisser vieillir comme une relique, que cette posture était dangereuse car elle faisait disparaître sous une énorme couche de poussière un des piliers de la République et de la Démocratie quitte à ce que le poids de l’oubli ou de l’indifférence ou de l’acceptation le fasse céder.

Les Arbres de la Laïcité sont juste des arbres mais ils sont aussi des symboles vivants de valeurs du bien vivre ensemble, du respect des autres, de l’échange, de l’intérêt général. Il y a 4 ans lorsque nous sommes devenus des marcheurs, des passeurs de mots et d’idées nous étions bien peu et je me souviens encore des paroles entendues sur le combat d’arrière garde, le coté vieux machin inutile qui faisait sourire certains.

J’aurai voulu ne pas avoir raison car cela aurait voulu dire que la République et ses valeurs étaient solidement arrimées à notre pays et que nous étions assez forts pour lutter contre les épidémies ravageuses de l’obscurantisme.

Les événements de ces dernières années nous démontrent parfois si cruellement et férocement à quel point le chemin va être difficile et qu’il nous faudra rester DEBOUT !

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 16:35
Debout !

C'est si simple de dire que la vie doit continuer, que si nous restons unis rien ne pourra plus arriver ... et là tout se disloque ! Ce matin j'ai eu envie de retrouver chacun des Arbres de la Laïcité que nous avions planté ensemble, j'ai eu besoin d'entendre des rires d'enfants, de prendre un livre et d'égrener les mots comme une prière à l'Humanité.

Le hasard a voulu qu'en faisant mes cartons je retrouve un livre que j'ai lu il y a longtemps ... "je me révolte donc nous sommes ..." c'est ce qu'affirme Albert Camus. Et j'ai relu sans m'arrêter sans pouvoir arrêter les mots ... Je me suis dit que c'était dans cette révolte à bout de souffle que nous trouverions le moyen de dépasser l'absurde, l'horreur, l'indicible. Et j'ai relu ... cherchant encore ... Pourtant comment accepter que cette révolte qui parfois crée des champs de blés puisse aussi pousser l'homme à s'accommoder du crime ?

Qu'il est difficile de faire silence fasse aux amalgames et pourtant comment ne pas prendre la douleur de ceux qui ont vu, entendu, souffert ?

J'écoutais les mots ... il parait on imagine on suppose ... et boum un passeport syrien ... c'est comme une bombe à fragmentation qui au ralenti déchire les certitudes. J'ai pensé à tous ces hommes et ces femmes, ces enfants qui vont devenir la cible, sous le regard lourd des raccourcis. J'ai pensé il serait si simple de dire c'est eux c'est l'autre ... Et j'ai lu ... J'ai trouvé les mots de Camus encore et ils ont germé dans mon coeur et j'ai eu peur.

"Écoutant, en effet, les cris d’allégresse qui montaient de la ville, Rieux se souvenait que cette allégresse était toujours menacée. Car il savait ce que cette foule en joie ignorait, et qu’on peut lire dans les livres, que le bacille de la peste ne meurt ni ne disparaît jamais, qu’il peut rester pendant des dizaines d’années endormi dans les meubles et le linge, qu’il attend patiemment dans les chambres, les caves, les malles, les mouchoirs et les paperasses, et que, peut-être, le jour viendrait où, pour le malheur et l’enseignement des hommes, la peste réveillerait ses rats et les enverrait mourir dans une cité heureuse"

Les rats ne sont ni blancs ni noirs, ils sont bruns. Ils n'ont de religion que celle de la mort, peste rongeant l'humanité. Je me refuse à la peur et j'ai ouvert grand la porte et la fenêtre pour que l'air s'engouffre.

Planter un arbre n'est pas grand chose face à la douleur de ceux qui au hasard d'un rire, d'une vie ont basculé dans le néant. Planter un arbre au nom de la Laïcité c'est déjà donner un élan de plus au geste. Nos arbres sont silencieux, nos arbres perdent parfois leurs feuilles mais ils ont les racines solidement ancrés au sol.

Le comité "Les Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine" solidaire, debout, ancré, pour la République, pour la France.

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 05:46
Laïcité : elle est et permet d'être

A lire cette entretien avec Jean Glavany dans le Nouvel Economiste :

"La laïcité, c’est compliqué. Que l’on pense aux immigrants, arrivant des pays de l’Est ou de l’Afrique subsaharienne, à qui l’on demande se conformer aux règles de la laïcité ! Pour s’y retrouver, il faut un excellent pédagogue. Jean Glavany est de ceux-là. Précis, déterminé, sans excès ou effet de manche, le député PS livre sa définition de la laïcité tout en concédant qu’à l’Assemblée nationale, il y en a probablement 577 – autant que de députés. Mais l’affirmation de la liberté de conscience est un fil conducteur suffisamment fédérateur pour tous les “bons laïcs”.

Cela devient moins évident quand il s’agit d’appliquer les règles au quotidien. Faut-il interdire le voile à l’école ? Cela fait consensus. À l’université ? Là les divergences apparaissent. Récemment, Nicolas Sarkozy s’est déclaré pour l’interdiction. Jean Glavany est contre. Toute la difficulté est d’éviter de laisser la laïcité tomber du côté d’une religion comme une autre, alors que sa raison d’être est de permettre à toutes les religions de vivre ensemble. Un autre écueil est de se garder de toute instrumentalisation politique, aux fins par exemple de s’en prendre au seul monde musulman. Attention en revanche à ne pas renoncer à la critique de l’islam radical sous prétexte “d’islamophobie”. Le député PS sait que pour tenir sa promesse, la laïcité doit aussi avoir sa part d’intransigeance. Sérénité et fermeté doivent être les principes à appliquer à l’égard des religions, de toutes les religions." ...

http://www.lenouveleconomiste.fr/jean-glavany-il-ny-a-pas-besoin-dadapter-la-laicite-la-loi-de-1905-a-prevu-tout-ce-quil-faut-26848/​

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 15:00

DSC00683.JPG

 

Aller au Québec et pouvoir échanger avec Lucie Jobin la Présidente du Mouvement Laïque Québécois (MLQ) et Noëlle Tannou membre de l’exécutif du MLQ aura été une belle occasion pour se rendre compte que les combats que nous menons en France avec le Comité Les Arbres de la Laïcité ne sont pas encore terminés ; ni chez nos cousins québécois, ni chez nous.

 

Cela fait une dizaine d’année que le dossier des « accommodements raisonnables » qui installent les différences religieuses alimente le Québec en discussions. L’ancien gouvernement du Parti Québécois  avait réussi en 2013 à proposer une charte de la laïcité fortement inspirée des principes républicains français. C’était un début, un socle sur lequel beaucoup d’espoirs avaient germé. Toujours est-il que ce que proposait cette charte avait fait consensus pour les formations politiques du Parti québécois, de la Coalition avenir Québec et de Québec solidaire. Coté Parti Libéral le branle-bas de combat avait été sonné compte tenu que les propositions que contenaient la Charte heurtaient de plein fouet les modèles anglo-saxons défendus. Là où les mesures n’auraient pas forcément choquées en France, au Québec le PLQ était monté fortement au créneau. L’élection de Philippe Couillard en 2014 a tout remis en question. Le 1er  ministre Québécois a déjà affirmé que la Laïcité républicaine était une forme de fondamentalisme. C’était pas gagné ! Il semblerait que le Québec soit aujourd’hui dans la même situation que la France avant les débats de l’adoption de la Loi de 1905. En écoutant la Présidente du MLQ j’ai vraiment eu cette impression. Le chemin va être long !

Toujours est-il que leur combat est plus organisé que le notre en France. Association créée il y a 30 ans passés, le MLQ est aujourd’hui une force avec laquelle il faut compter. Après ma discussion avec Lucie et Noëlle j’ai la conviction que le Comité les Arbres de la Laïcité doit passer une marche et se structurer pour être une véritable force de négociation et d’échanges. Je rappelle que lorsque j’ai créé le Comité bon nombre de mes petits camarades n’en voyaient pas l’intérêt !

En décembre dernier le MLQ et d’autres ont signé une lettre ouverte au 1er Ministre Québécois, je pense que je pourrais en tirer un exemplaire français sans en changer grand-chose ! Extraits …

 

Monsieur le Premier ministre,

Nous vous écrivons, Québécoises et Québécois de toutes origines et de toutes tendances politiques, pour vous demander d'agir en faveur de la laïcité.

Vous avez mis un coup d'arrêt au projet de Charte de la laïcité, nous promettant du même souffle un autre projet. Or, huit mois après votre élection, il n'y a aucun projet sur la table. 

Légiférer en faveur de la laïcité

« Quand il y a du flou, c'est qu'il y a un loup. »

Cette maxime décrit bien l'ambiguïté dans laquelle le Québec se trouve sur la question de la laïcité. Nous voulons tourner cette page. Notre propos est simple : nous souhaitons que le principe de laïcité soit formellement inscrit dans une loi.

Nous voulons que ce principe de séparation des religions et de l'État soit établi une fois pour toutes avec une garantie constitutionnelle, comme cela a été fait avec le principe de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Il est urgent de sortir le Québec de la logique infernale des accommodements religieux consentis à des groupes qui refusent de partager un espace civique commun. Cette logique conduit au morcellement de la société; elle encourage notamment la ghettoïsation de certains groupes religieux.

Nous considérons que ce n'est pas à l'État d'accommoder les religions, mais plutôt à ces dernières d'évoluer de façon à permettre à leurs pratiquants d'exercer leur citoyenneté pleine et entière sans mettre en danger notre sécurité, la paix sociale et les principes démocratiques qui guident la puissance régalienne de cet État.

La laïcité est garante de la liberté et de l'égalité de toutes les convictions philosophiques et religieuses et cela, sans qu'aucune de ces convictions ne puisse exercer une quelconque domination sur les autres.

En affirmant la suprématie de cette condition d'égalité, la laïcité invite au mélange, à la mixité, à la citoyenneté et au partage de valeurs humanistes communes. N'est-ce pas là le projet que l'on doit souhaiter à toute société démocratique dont les fondements reposent sur la liberté et l'égalité?

Ce projet, monsieur le premier ministre, ne vaut-il pas mieux que celui qui consiste à fragmenter la nation québécoise en fonction d'appartenances ethniques et religieuses ? (…) *

 

Cette lettre a un écho particulier pour moi et je constate que nous avons encore un long chemin à parcourir. La chance que nous avons en France c’est que la Loi de 1905 existe et qu’elle demeure un rempart. Si je retiens une chose de cet échange avec le MLQ c’est que nous avons cette chance en France et qu’elle est fragile comme toutes les libertés !

Astheure on va attacher notre tuque avec de la broche et on va arrêter de chigner ! DEBOUT ! 

 

* Cette lettre est cosignée par le Mouvement laïque québécois (MLQ), Laïcité citoyenne de la capitale nationale, LGBT pour la Laïcité, Libres penseurs athées - Atheist Freethinkers (LPA-AFT), Vigilance Laïque, Association des Nord-Africains pour la Laïcité, ainsi que Claude Simard, professeur - retraité de l'Université Laval, Michel Virard, ingénieur, militant laïque, Djemila Benhabib, essayiste, Evelyne Abitbol, consultante en Affaires publiques, Yolande Amzallag, traductrice agrée, Karim Akouche, écrivain et éditeur, Michel Lincourt, vice-président MLQ, Louise Mailloux, professeure de philosophie, Normand Baillargeon, professeur à l'UQAM, Lucie Jobin, présidente du Mouvement laïque québécois, Andréa Richard, auteur et militante pour la laïcité, Yann Ménard, anthropologue, Jérôme Blanchet-Gravel, essayiste et candidat à la maîtrise en sciences des religions, Rakia Fourati, Militante laïque pour les droits de la femme, Annie-Andrée Chouinard, militante pour la laïcité et pour la liberté d'expression, Nabila Benyoussef, humoriste, Éric Debroise, historien et blogueur, Sibel Köse, militante pour la liberté d'expression, les droits des femmes et la laïcité, et Rachid Bandou, Amitié Québec - Kabylie.

 

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 22:12

laicite-cover

Illustration de Eric Godin

 

Parce qu’il ne faut jamais complétement oublier les essentiels, je profite de mon voyage au Québec pour nouer des liens sous les branches des arbres de la Laïcité. Ces « maudits français » comme ils disent, sont tous aussi remuants qu’eux lorsqu’il s’agit de défendre la laïcité et ses libertés.

Au Québec c’est le Mouvement Laïque québécois qui est à la manœuvre. Cette association vise à dénoncer l’influence politique des religions et à abolir les privilèges accordés à certaines d’entre elles.  Elle a ses origines en 1976 où un  groupe de parents québécois fondent l’association québécoise pour le droit à l’exemption de l’enseignement religieux (AQADER). En 1981, elle devient le Mouvement laïque québécois. Les fondateurs du mouvement désiraient que le combat de l'association dépasse le seul droit aux cours d’enseignement moral, promeuve d’autres valeurs, dont la liberté de conscience, et vise d’autres combats, dont la laïcisation des institutions publiques.

Le mouvement a plusieurs actions retentissantes à son actif. Il  joue un rôle clé au sein de la Coalition pour la déconfessionnalisation du système scolaire avec qui ils obtiennent le retrait de projets de restructuration scolaire fondés sur le multiconfessionnalisme ; amendement constitutionnel permettant la laïcisation des commissions scolaires et des écoles et l’abandon en 2008 de la clause dérogatoire qui protège l'enseignement religieux confessionnel.

En 2005, le MLQ a obtenu gain de cause contre la récitation de la prière dans les assemblées municipales de la Ville de Laval. En 2011, le Tribunal des droits de la personne lui aussi donné raison dans une cause semblable contre la ville de Saguenay ; le tribunal a également ordonné à la ville de Saguenay de retirer son crucifix et sa statue du Sacré-Cœur des salles du conseil et l'a condamné à payer 30 000 $ en dommages moraux et exemplaires au plaignant.

Le MLQ est membre de la Coalition Laïcité Québec et souscrit au projet de cette dernière en ce qui a trait à une Charte de la Laïcité qui fait débat actuellement au Québec.  Il a institué le prix Condorcet-Dessaulles en 1993 pour honorer une personnalité qui œuvre pour la défense de la laïcité et de la liberté de conscience.

En fait je crois que nous aurions beaucoup à apprendre de nos cousins québécois et les échanges que nous engageons, je l’espère, pourrons nous aider à planter des arbres de la Laïcité jusqu’au nouveau monde. Ici le bouleau plie sous le poids de la glace et de la neige, restant de long mois la tête courbée vers le sol … mais il fini toujours par se redresser … sans rompre !

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 14:59

 

IMG_0149-copie-1.JPG

 

A la fin du mois de décembre 2013, Bordeaux avait son premier Arbre de la Laïcité planté avec l'aide de Bordeaux Métropole et de son Président. Nous avions alors engagé un chemin de travail qui nous permettait dans les villes qui l'auraient souhaité de bénéficier des espaces mis à disposition pour planter un arbre rappellant l'attachement aux valeurs républicaines. 

Cet arbre n'a vécu que quelques jours ! Il a été décapité une nuit et seul le tronc est resté sur les quais de Bordeaux. le Comité des Arbres de la Laïcité a toujours souhaité que cet arbre soit replanté pour que vive les valeurs que l'on avait lachement voulu assasiner. 

A l'époque nous n'avions pas été les seuls à être ainsi défiguré. L'arbre de la laïcité d'Anger avait aussi été sous le joug des laches et des extrémistes de tous les horizons. Aprés plusieurs actes de vandalisme, la ville vient de lancer un appel à projet auprés des étudiants des Beaux-arts pour la création d'une oeuvre qui devrait être installée Place Lorraine cette année. Christophe Béchu, maire d'Angers, déclarait : " Notre Conseil municipal a toujours estimé qu'il était important qu'il existe au coeur d'Angers, une référence explicite et visible pour tous aux valeurs de laïcité, de tolérance, de concorde et d'Union." 

C'est un beau chemin , celui de la résistance, toujours DEBOUT qui prend un sens particulier aprés les événements de ces derniers mois. 

Cet acte nous aimerions qu'il prenne racine en Gironde et que Bordeaux et la Métropole reprennent l'arbre tombé, replantent l'arbre assassiné. 

Dans quelques semaines, quelques mois nous planterons le premier Arbre de la Laïcité des Compagnons d'Emmaüs Gironde; nous planterons aussi un arbre à Baron et d'autres projets se préparent. Alors demandons que l'arbre de la Laïcité de Bordeaux fasse son retour car "sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment LIBERTE EGALITE FRATERNITE aucun volontaire n'est de trop !"

 

J'ai en tête un proverbe ... Ils ont essayé de nous enterrer ... ils ne savaient pas que nous étions des graines ! 

 

 

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 09:32

10401396 10205452577691432 1195561781877029473 n

"Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n'est de trop."

 

Ces mots de Mitterrand accompagnent souvent les discours de la plantation des Arbres de la Laïcité. Ils ont une lumière plus forte encore aujourd'hui pour nous tous.

 

Au delà de l'arbre scié à Bordeaux l'hiver dernier, au delà de ces vies assassinées hier à Charlie, comme vous tous, comme chacun de nous le Comité des Arbres de la Laicite Gironde Aquitaine va rester debout.

 

Le Comité continuera à construire l'édifice de notre République avec la Liberté l'Egalité la Fraternité et la Laïcité.

 

Vous avez assassiné, nous, nous, planterons des arbres et dans le bois des arbres on peut faire des millions de crayons pour écrire et dessiner ! 


Vous avez voulu assassiner la liberté vous l'avez rendu immortelle. 

 

Marie-Christine Darmian-Gautron 
Présidente du Comité des Arbres de la Laïcité Gironde Aquitaine

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 15:30

IMG_0035.JPG

 

Aujourd'hui était une journée particulière : 14 juillet 2014 citoyen à Sadirac et Créon avec à la plantation d'un nouvel arbre de la Laïcité.

 

Lorsque Daniel Coz, Maire de Sadirac et son équipe m'ont dit que Sadirac voulait son Arbre de la Laïcité et m'ont demandé d’être à leurs cotés, je ne vous cache pas que l’émotion a été certainement plus forte que la joie des convictions partagées. 

Certains savent,  d’autres pas,  mais dans ce parc de la Mairie de Sadirac, là où nous avons planté l'arbre, il y a mes rires d’enfants, mes rêves de vie, parce Sadirac c’est là où j’ai grandi,  là dans cette Mairie avec mes grands-parents Jeanine et Eugène. Si j’ai choisi il y 4 ans de monter le Comité Gironde Aquitaine « Les Arbres de la Laïcité » c’est aussi parce que c’est ici que mon arbre à moi a pris racine dans les valeurs de la République, de la Démocratie et du service aux autres. 

 « Quoique vous pensiez ou croyiez pouvoir faire, faites-le, l'action porte en elle la magie, la grâce et le pouvoir. » Cette phrase je l’ai entendu dans la bouche de Raymond Aubrac et  j’ai eu envie qu’elle soit la petite musique qui  nous accompagne ce matin. 

C’est parce que ces paroles ont été portées par un résistant que je les ai choisi. N’allez pas imaginer que l’allusion est anodine, elle est en revanche ancrée profondément dans les convictions et les valeurs du Comité des Arbres de la Laïcité Gironde – Aquitaine que j’ai le plaisir de présider depuis 4 ans. 

Planter cet arbre de la Laïcité c’est une forme de résistance

La laïcité est indissociable de l’idée républicaine et de ses fondements. Elle incarne la liberté, la protection de cette liberté individuelle fondamentale, qu’est la liberté de conscience. Elle représente une valeur d’égalité des droits pour chacun : croyant, non croyant, catholique, protestant, israélite, musulman, athée, agnostique… La laïcité c’est aussi la fraternité, qui nous permet de vivre ensemble avec nos différences dans le respect de celles-ci, sans oublier qu’elle doit être conforme à  la loi républicaine exprimant l’intérêt général et non pas la somme des intérêts particuliers.

Le 19 juin 2010 nous lancions l’opération nationale des «Arbres de la Laïcité». A Créon, il y avait beaucoup de monde ce matin là,  mais je savais que cet arbre devait faire des racines profondes et qu’il devrait faire des petits, et que si nous ne devenions pas  volontaires, ensemble, tout  ça retomberait aussi surement que les feuilles en automne.  Ce qui se souviennent d’Eugène mon grand-père se rappelle forcément de son caractère … Il en avait !  et bien j’en ai hérité,  je suis têtue !

Alors avec un petit groupe soudé, et ils étaient présents à nos cotés ce matin, les valeurs républicaines chevillées aux convictions, nous avons pris le chemin et dans toutes les communes qui l’ont souhaité, mené par les laïques de tous les horizons, le même appel à la résistance a été porté pour qu’en suivant ce premier arbre ce soit des milliers d'autres qui soient plantés pour rappeler l'attachement de notre France au quatrième pilier de notre République : la laïcité !

Avec nos parrains ;  Marie Hélène Des Esgaulx, Sénateur de la Gironde et François Deluga, Maire du Teich, Pr ésident du CNFPT, nous avons commencé sur nos communes à la Teste de Buch, à Gujan Mestras et au Teich, puis nous avons semé tout autour du Bassin, sur le Val de Leyre à Salles, à Barsac où nous avons fait de la Laïcité un atelier des nouveaux rythme scolaire, en Sud Gironde, en Pays Foyen, à Coutras, sur la Communauté Urbaine à Bordeaux où malheureusement notre arbre a été vandalisé en décembre dernier, en Dordogne, dans les Landes et le Lot et Garonne. Dans tous les coins d’Aquitaine l’arbre de la Laïcit é pousse, va pousser demain ou poussera après-demain.

Pourtant, il faut bien en faire le constat, la Laïcité ne passionnait pas les foules lorsque nous avons commencé et la grande majorité des gens ne savent toujours pas ce qu'elle représente pour l'équilibre de notre République et donc pour leur quotidien.

C’est le jour pour rappeler qu’en 1789 a été votée la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen avec son article 10 qui dispose que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses ». Après la loi sur la liberté des cultes en 1791, c’est la Troisième République qui consolide l’édifice laïque avec l’adoption de nombreux textes sur l’école publique, gratuite, laïque et obligatoire et surtout la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Églises et de l’État.

La Laïcité reconnaît les différences, les respecte et les protège mais interdit en revanche qu’une différence ne scinde la communauté des citoyens, une et indivisible. Elle s’efforce aussi de promouvoir ce qui nous rassemble : outre la loi commune, notre histoire, notre identité, nos valeurs, la démocratie, la République, sa devise, son drapeau, son hymne, notre modèle social, notre intelligence collective. La laïcité constitue un vecteur du « vivre ensemble » fondé sur un projet collectif qui reconnaît à chacun la liberté de ses choix individuels. Et c’est ça que vous avez voulu porter à Sadirac ce matin.

Aujourd’hui notre Constitution dispose dans son article premier que « La France est une République (…) laïque ». Mais que cela ne nous empêche jamais d’être de ces volontaires qui s’impliquent, qui partagent, et vivent la République.

Cet arbre sadiracais porte un passé, celui d’une petite fille qui a escaladé les arbres de ce parc pour apprendre la vie, celui d’une petite fille qui la main glissée dans la sienne a écouté des heures son grand-père lui expliquer comment faire pousser des arbres grands, forts, fiers, et droit. Il est celui du présent parce que c’est aujourd’hui une belle rencontre citoyenne, la synergie des actions d’un territoire où les volontaires ont répondus présents, celui d’un avenir parce que demain il y aura bien un enfant qui viendra l’escalader pour voir l’horizon. 

Cet arbre il est le votre, il est celui de Sadirac, aider le à grandir, aider le à prendre racine aux plus profond de la terre sadiracaise, pour moi il restera tout simplement celui du cœur. 

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans Arbres de la Laïcité
commenter cet article

Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine