Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:33

 

photo1.jpg

Il y a presque une année en avril 2014 j'ai été contactée par un groupe de chercheurs de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA.)  

Ce programme d’études doit permettre de mettre en lumières le processus de la construction de la communauté nationale des citoyens dans le contexte actuel où se mélange un besoin de représentation collective de ce que l’on est et de partage malgré tout de l’espace commun.

Cette étude aquitaine est menée autour d’une réflexion collective sur la méthodologie développée au sein de l’Atelier Cultural Studies coordonné par Seok-Kyeong HONG-MERCIER, porteur du projet depuis la fin de l’année 2007 et d’une pratique des méthodes visuelles et d’une nouvelle problématisation provenant des résultats de recherche d’un programme financé par le Conseil Régional d’Aquitaine (2006-2008) et intitulé Construction des identités et pratiques médiatiques dirigé par Alain BOULDOIRES comme expliqué sur le site de MSHA. 


 

C’est ce dernier qui, ayant découvert le blog « Aux pensées Citoyen ! », est entré en contact avec moi et qui m’a propulsée au rang de sujet d’étude … toute une aventure !  Dans le cadre de cette étude je me suis donc retrouvée disséquée dans l’axe 1 qui a choisi d’étudier les prises de paroles citoyennes et les engagements populaires d’Aquitaine dans la rubrique médias d’initiative populaire avec le blog et le Comité des Arbres de la Laïcité.

 

Drôle d’expérience qui m’a permis de revenir sur un chemin tracé en 2008, année du premier billet du blog. C’est vrai que ce blog au départ était celui d’une expression libre, d’une envie d’écrire ce que je gardais pour moi seule. Fruit d’un engagement qui était resté dans l’ombre des coulisses et que j’avais envie de mettre en pleine lumière. Il était je le sais maintenant autant pour moi que pour les autres ! Il a vu naître les Buchinettes, le Dodo du Château, l’Equipe Béton Goudron Bulldozer et la pêche au tracto-pelle sur l’Ile aux Oiseaux … il est alors devenu tribune d’information estampillée « morpionne » qui a bien fait parler les cayoks du Bassin et même les huitres. Il a évolué en même temps que mon engagement et il s’est retrouvé comme une évidence la tribune du Comité des Arbres de la Laïcité comme un temps plus sage et plus serein.

C’est ce parcours que l’équipe d’Alain Bouldoires est venue enregistrer et photographier le 9 mars dernier à La Teste. Ils ont débarqué avec une roulotte digne des romans de Jules Verne. Durant plus de trois heures ils m’ont cuisinée ; opérée à cœur ouvert et permis ainsi de raconter notre histoire commune. Le résultat ? Nous le découvrirons en septembre prochain … Ils sont chercheurs et ils prennent le temps au vol.

En attendant me voilà, nous voilà sujet d’étude et en plus financés par la Région Aquitaine … C’est sans doute depuis le début une Histoire sans fin … comme les racines des arbres de la Laïcité que nous plantons.

Qui sait peut être que cela nous donnera les quartiers de noblesse que certains nous refusent … J’ai eu un professeur qui disait souvent qu’on était jamais prophète en son pays … Pour la Laïcité je veux bien y croire !

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 10:01

images-copie-5

Lorsque j’ai posé les mots de ce billet j’étais loin d’imaginer qu’ils auraient un retentissement aussi important dans ma vie. Les récents événements qui ont mis à mal ma vie m’ont amené à prendre au cœur de mon être toutes les forces nécessaires à la poursuite de mon chemin et de faire cette boucle de la vie et de me poser cette question … l’Histoire est elle un éternel recommencement ? Il est vrai que si l’on s’en tient aux derniers événements qui remplissent l’actualité la peur m’a prise au coin du chemin et m’a fait penser qu’un jour peut être l’histoire pouvait bien se répéter et faire sombrer le monde dans ses pires travers.

Et moi citoyenne j’y peux quoi ?

On est bien d’accord ici comme ailleurs nous avons les fervents adeptes de l’effacement de la mémoire collective, assimilant l’oubli de leurs errements à une nouvelle virginité, comme si  l’oubli était si facile pour remplacer la vigilance et la persévérance. La République, Une et Indivisible ne saurait exister ni perdurer si on laisse prévaloir l’intérêt d’une caste dévoyée à l’intérieur même d’une caste dirigeante censée demeurer au service de tous. On y met ce que l’on veut derrière la porte mais pour moi la citoyenneté ne saurait perdurer si elle ne s’astreint pas à une logique d’existence et un devoir d’exigence sans lesquels elle ne pourra survivre, et dont elle ne peut s’exempter, pour quelque motif que ce soit. Un citoyen n’apprend-il pas à douter, à comprendre, à échanger ?

J’ai bien peur que la France des Lumières devienne celle des bouts de chandelles.

Les outils des hommes en construction semblent à mes yeux que des outils oubliés parfois dans un monde où on privilégie la quantité à la qualité. Ce n’est plus le chemin à parcourir qui importe, seulement le but à atteindre. Quand serait il d’un monde où ne serions citoyens que quand ça nous chante ?

« L’humanisme, ce n’est pas dire ; ce que j’ai fait, aucun animal ne l’aurait fait », c’est dire : nous avons refusé ce que voulait en nous la bête, et nous voulons retrouver l’homme partout où nous avons trouvé ce qui l’écrase ». La phrase est de Malraux.

Tous les peuples à un moment donné rêvent de l’âge d’or qu’il soit paradis ou utopie. Et tous les peuples de prés ou de loin répondent à des sortes de rites. Ces rites sont autant de chemin qui recommence ne serait ce que parce que le soleil se lève tous les matins. L’histoire par le rite est toujours un éternel  recommencement. A ce moment là l’histoire en recommençant est rassurante et comme le retour dans le temps nous devrions à chaque fois ou presque mettre à profit l'expérience d’avant pour améliorer le futur. Du moins c’est ce qui devrait se faire. 

Pour Condorcet, l’humanité avance d’un seul pas vers l’avènement de la raison, par l’instruction du genre humain dans les sciences. Pour Auguste Comte, on va de « l’état théologique » de la société vers « l’état métaphysique » pour, finalement, parvenir à « l’état positif ». Pour Hegel, l’Histoire avance vers l’avènement de « l’état Dieu », manifestation suprême de l’esprit. Pour Marx, le terme de l’histoire sera la société sans classe et le mouvement du progrès s’accomplit dans la lutte des classes.

Si quelques soient les idées c’est cette idée générale du mouvement vers le bien de l’Humanité qui domine,  le concept est rassurant et porteur d’optimisme. Au vu de l’état du monde peut-on réellement parler de progrès ? N’est-ce pas plutôt un mythe ? Ce qui m’inquiète c’est que l’on peut aussi très vite tomber dans la spirale et ne jamais sortir de ses travers comme ces spirales des feuilletons des années 50 et 60 où l’on en perdait le sens de l’équilibre en regardant tourner les images télévisuelles à l’infini.

Alors si l’histoire est forcément un éternel recommencement notre devoir de citoyen, de militant, d'homme et de femme  c’est de prendre le chemin et d’apprendre … l’apprentissage éternel pour s’enrichir à chaque pas. Je ne suis malheureusement pas certaine que nous soyons assez impliqués  et c’est bien ça qui m’inquiète le plus. A quand la levée des pensées que diable ?

Aux pensées citoyen !  Il y a urgence car l’Histoire au delà de la répétition peut trébucher et la chute sera plus douloureuse car nous avons construit le progrès qui va avec. 

Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 10:22

atelier-l-art-d-etre-egoiste-IMGH1319542838 atelier etre eg

 

C'est la plus grande découverte scientifique de ce 21ième siècle ! Nous assistons aujourd'hui à la confirmation de la théorie de l'évolution ... l'apparition d'une nouvelle race de citoyen ... le MA POMME 


Il y avait l'égoïsme ce sentiment d'amour passionné et exorbitant pour soi qui porte l'homme à tout rapporter à lui seul et à se préférer à tout. C'est en relisant les écrits de Mme Manon sur Tocqueville que j'ai compris ce qui venait de se passer. Le Citoyen qui homme avant tout est égoïste par essence est devenu individualiste par calcul ! Et là citoyens citoyennes ont est dans la vase jusqu'au cou ! 


On peut disserter autant que l'on voudra sur les derniers événements je vous assure qu'il en est un beaucoup plus important que tous les autres c'est celui de la victoire du citoyen MAPOMME. Il est comme n'importe quel citoyen, il revendique les vertus de la participation citoyenne, la parole du peuple mais il oubli juste de dire que c'est pas pour le peuple mais pour SAPOMME. 


Dans notre quotidien, l'individualisme prend le pouvoir dans les rapports avec les autres. Où est donc passé le besoin salvateur d'échanges et de partages. On fait des transactions et plus des relations. Ou sont passées les solidarités intergénérationnelles, de voisinages, familiales ? Ils les ont remplacées par une solidarité collective et une solidarité institutionnelle, certes utiles mais qui ne devraient pas remplacer toutes les autres. 


"Cet individualisme est le sentiment réfléchi et paisible qui prédispose chaque citoyen à s'isoler de la masse de ses semblables et à se retirer à l'écart avec sa famille et ses amis ; de telle sorte que après s'être ainsi créé une petite société à son usage, il abandonne volontiers la grande société à elle-même." 


Nous en sommes là ! Nous avons abandonné la société à elle-même et nous sommes tous devenus des citoyens MAPOMME. Oh ne protestez pas si vite ... je vous entends. Elle exagère ... NOUS non nous sommes des citoyens responsables ! 


Menteurs ! Gentils mais menteurs ! Posez vous les bonnes questions ... est ce que j'ai réellement fait dans l'intérêt général ? Le plus délicat, difficile c'est d'arriver à convaincre que l'intérêt général n'est pas la somme des intérêts particuliers, que voter est un droit mais aussi un devoir, que l'on a le pays que l'on mérite comme on a les politiques publiques que l'on mérite, les médias que l'on mérite les élus que l'on mérite. Aujourd'hui j'ai peur d'avoir mérité tout ça ! Qu'ai-je fait pour éviter tout cela ? Quelle est ma responsabilité de citoyenne dans ce qui se passe ?  


Ce n’est pas le tout de crier AU LOUP ! Nous faisons quoi ? Je fais quoi ? 


Je n'ai pas la réponse mais " sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment Liberté Egalité Fraternité aucun volontaire n'est de trop" et je serais volontaire ... et vous ? 


Repost 0
Published by Aux pensées Citoyen ! - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 11:00

images-2.jpegPetite pluie fine, silence des petits matins qui annoncent les rentrées, lectures des nouvelles qui ne sont pas bien faulichonnes à en croire les hebdo de la semaine et pourtant elle tourne ... mais jusqu'à quand va-t-elle le faire ? C'est ma question du jour. Comment va-ton se sortir de cette mélasse qui colle à la vie de ceux qui essayent de la conduire au mieux ?

 

Je lisais ce matin dans le Nouvel Obs un article intitulé les "Fauteurs de crise" et ce qui m'a interpellé c'est un des inter-titres : "Capitulation du politique". Voilà le mot est laché, depuis 2008 on est dans la crise jusqu'au cou et c'est la faute du politique. Honnêtement ce raccourci m'agace au plus haut point tant il est posé à l'emporte piéce mettant tout ce joli monde dans le même panier ... de crabes.

 

Je n'ai jamais aimé les raccourcis ni les jugements définitifs de cette sorte car ils détruisent ce qui pour moi est le fondement de mon engagement : l'esprit critique.

 

Certes les états quelqu'ils soient réagissent trop peu, trop tard mais n'est-il pas de bon ton de trouver des responsables ailleurs que sur le pas de sa porte ? On a les politiques que l'on mérite et ce qui m'inquiète le plus aujourd'hui c'est de voir au quotidien ceux qui trinquent et qui pourtant sont souvent les derniers remparts avant la chute.

 

Il serait temps de mesurer le phénomène. On a ringardiser les valeur portées par la gauche, on a banalisé les enseignements de l'histoire en oubliant tout ce qui pouvait empécher le soleil de briller c'était pas In. On a certainement aussi cesser de réfléchir par nous même, laissant les urnes aux autres. Vous voulez un exemple ? Tenez la laïcité par exemple. Lorqu'avec le Comité des Arbres de la Laïcité nous avons commencé à travailler, le silence de mes petits camarades de combat a souvent été assourdissant.  Et pourtant chaque fois que nous avons planté un arbre nous avons eu l'occasion d'expliquer, d'échanger, de revendiquer une idée certaine de l'importance de la République et de ce qui la fonde. Mais pour certains c'était ringard ! Sauf qu'aujourd'hui que le Comité est devenu départemental ça les interesse davantage ... forcément ça brille plus ! 

Allez, elle continuera bien à tourner quand même ... et moi je vais relire Bourdieu ... j'applique le truc du jour de Sud-Ouest qui conseille en ce 15 août de prendre un bon bouquin ... demain c'est la rentrée.

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 15:28

00028.jpeg20 mai ... pfff le temps passe vite et pourtant il y avait tant à dire et à vous raconter.

Pas très sérieux tout cela quand même.

 

Je sais que les buchinettes vous manquent, que la plume s'impatiente. Mais voilà on ne fait pas toujours ce que l'on veut et puis franchement les nouvelles sont pas folichon folichon .... la faute à qui me direz vous ? le temps ? les politiques ? la dette américaine ? les guerres si loin de nous ou pas  ? Je crois que c'était un peu de tout cela. 

Mais qui se tait accepte ... alors je vais reprendre la plume histoire de titiller vos méninges.... il était temps que je retrouve la plume. A bientôt donc ... je retrouve mes yeux, mes oreilles et bien sur mes mots. Et ils vont se bousculer ... 


Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 19:07

arcachon2.jpg

C'est un fait maintenant qui inquiète jusque dans les plus hautes sphères du pouvoir. La France est touchée et à Matignon une réunion de crise est en cours.  Nous avions eu peur du virus H1N1 mais ce n'est rien par rapport à ce qui attend les français dans les semaines à venir.

Tous les observateurs politiques sont sur le qui vive ... Jusqu'où va aller cette nouvelle épidémie qui semble frapper si brutalement les membres de la majorité présidentielle ? Il faut prévoir un remaniement c'est certain ! 

 

Il faut remonter à juillet 2009 pour s'apercevoir des premiers symptômes et c'est en Gironde au coeur du Val de Leyre que les premiers signes ont été relevés par les col cab du parti présidentiel. Rappelez vous ! 

Au coeur de l'été, Madame de Maire du Barp présentait sa candidature à l'élection cantonale partielle de Belin-Béliet. Jusque là, rien de bien étonnant mais là où elle avait défrayé la chronique UMP c'est qu'elle avait renié jusqu'à sa famille politique puisqu'elle avait déclaré qu'elle était candidate sans étiquette.

 

Tout le monde avait imaginé que la chaleur de ce mois de juillet était pour quelque chose dans cet égarement et qu'il n'était que passagé. La victoire de Vincent Nuchy avait semble-t-il soigné tout le monde et plus personne ne parlait de ce symptôme isolé.

Mais voilà que surgit au coeur de la campagne électorale qui se profile en Gironde un pic épidémiologique sans précédent... La quasi totalité des candidats de l'UMP alliés pour l'occasion avec le MODEM semble être atteint du virus qui avait frappé la candidate de la majorité présidentielle des cantonales partielles de juillet 2009 : Ils sont tous devenus sans étiquette !

 

Ici sur le Bassin et le Val de Leyre, le cas le plus grave a été relevé sur la personne royale de la Principauté d'Arcachon ! Lui le fils spirituel du Président Sarkozy, lui le plus présidentiel des candidats de Gironde, celui qui veut être tout à la fois au nom de son maître de l'Elysée, est atteint du virus "je suis sans étiquette".

Oyez Oyez brave gens ... l'heure est grave ...  il n’y aura donc pas ou peu de candidat UMP aux élections cantonales de mars 2011 ... Ils ont presque tous rangé leur étendard ... Et ils n'ont pas perdu que cela dans cette dure lutte contre la maladie ... Ils ont aussi perdu leur slogan si fort en gueule ... Ils se disaient tous de "Gironde Avenir" ... l'Avenir ils ont fait comme pour leur étiquette et leur parti ; ils l'ont trahi en route !

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 11:00

laforcetranquille_1981.jpg

C'était il y a 15 ans, je venais de prendre mes fonctions d'attachée de presse de Philippe Madrelle, le Président du Conseil Général de la Gironde. Il faisait beau et nous étions en train d'inaugurer avec Gilles Savary la résidence de l'EUROPE rue Carpenteyre à Bordeaux.


A un moment donné dans la visite avec la presse, Alain Bauderon de Witt FM tend le micro à Philippe Madrelle en lui disant "Président, François Mitterrand vient de mourir on peut avoir un réaction ?" 

 

Il était tôt ... J'ai le souvenir d'avoir vu mon patron accuser le coup et rentrer dans ce silence qu'il manie si bien. Madrelle est un homme qui parle les silences et ce jour là il avait le silence profond. 

 

Revenu très vite à la voiture, il a pris son téléphone et je me souviens qu'il a téléphoné à Pierre Garmendia, le complice de toujours. Ils ont parlé longtemps à voix basse comme pour ne pas bousculer les souvenirs. Nous sommes rentrés au Conseil Général sans un mot. J'avais le sentiment d'avoir perdu quelque chose qui faisait le ciment d'une partie de ma vie. Je n'osais pas pleurer mais les larmes étaient bien là.  J'avais pris mes nouvelles fonctions, le Président Mitterrand serait inhumé quelques jours après, le jour où nous avions fixé les voeux à la presse du Président Madrelle et nous devions tout annuler. Le cours des choses devait continuer. Je me souviens d'avoir poussé la porte de mon Directeur de Cabinet, Christian Laurissergues et de lui avoir demandé qu'il me parle de Mitterrand. Il m'a raconté et m'a montré comme souvent avec les mots justes ce que je devais retenir et comment agir. 

 

Le soir nous nous sommes retrouvés près de la place Pey Berland à Bordeaux et je me souviens des mots que j'avais dit à Benoît Lasserre de Sud-Ouest en réponse à sa question "qu'est ce que tu éprouves ? " : "J'ai l'impression de marcher à coté de mes pompes depuis ce matin, j'ai perdu le fil du temps, je me sens orpheline. "

 

J'ai jamais perdu ce sentiment depuis ce jour là. François Mitterrand n'était pas un homme parfait, il a fait des choses que je n'ai pas aimé, que je n'ai pas comprises, que j'ai combattu mais il demeure pour moi le creuset de mon engagement, celui qui encore aujourd'hui me manque dans mes combats militants. J'ai la chance d'avoir croisé et travaillé avec des hommes et des femmes qui portent ses valeurs et sa lucidité mais parfois le vide qu'a laissé Mitterrand pour la Gauche reste bel et bien ouvert. 

 

Grâce à ce blog et un article que j'ai écrit en mai 2009, j'ai été contactée par les équipes de Marie Drucker et de "C'est notre histoire" qui diffusera dimanche 9 janvier à 20h30 sur France 5 une émission consacrée au 10 mai 1981. Je n'ai rien oublié de ce jour là et il a été sans aucun doute le commencement de mon engagement qui s'est concrétisé par mon adhésion au Parti Socialiste il y a plus de 20 ans.

 

Certains jours je doute mais je fini par revenir sur ces paroles de Mitterrand qui sont toujours d'une cruelle actualité et ça me guide encore : " Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment Liberté Egalité Fraternité, aucun volontaire n'est de trop. "

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 21:01

sarkosy-affiches-defraichies-er-caricaturees.jpg

Voilà 2011 c'est parti ... les grandes manoeuvres commencent. De ci de là les états majors se mettent en place, les colleurs d'affiches se préparent, les tennis sont prêts pour les tractages et les portes à portes ... Tout va très bien Madame la Marquise. Un militant est un militant, il a chevillé au corps et même souvent au coeur ses valeurs et ses convictions. Mais voilà cette année les élections qui se profilent à l'horizon de mars 2011 seront un peu spéciales. 

 

Pourquoi me direz-vous ? Juste parce qu'elles sont sans doute le dernier round d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître disait la chanson. La réforme a été votée ... oh pas de beaucoup juste une voix au Sénat. Elle n'a pas convaincu dans cet hémicycle représentant les collectivités locales. Il fallait faire participer les vilains élus locaux à la réduction des dépenses publiques qu'ils disaient, il fallait réduire le millefeuille, renforcer la démocratie locale, finaliser l'intercommunalité, faire le ménage. J'ai toujours entendu dire qu'avant de balayer chez les autres il fallait d'abord commencer par son propre pas de porte !  

 

Premier mensonge ! 

2010 aura été l'année du remboursement de la dette ... Ben voyons allez on se serre la ceinture mais pas pour tous le monde rassurez vous ... Exit l'éducation nationale, exit la défense, le logement, et j'en passe. Il fallait remettre les vilains élus locaux dans le droit chemin ... ils devaient participer à l'effort de crise ... mais voilà les chiffres sont là ... La dette publique c'est d'abord l'Etat .. 87%, les collectivités locales n'y sont que de moins de 10%. Qui doit faire un effort d'après vous ? 

 

Deuxième mensonge ! 

Les collectivités locales vont avoir autant d'argent qu'avant la réforme ... Ben voyons, l'expérience de 20 ans de métier dans les collectivités locales m'assure que l'accusation portée par la majorité présidentielle est un mensonge. Non les collectivités locales ne dépensent pas trop ! En revanche l'Etat vient de leur geler les dotations tout en les privant d'une ressource dynamique qu'était la taxe professionnelle car basée sur le dynamisme économique d'un territoire et de son développement. 

 

Troisième mensonge ! 

Demain on rase gratis ... rassurez vous les vilains méchants élus locaux vont avoir à faire des choix : soit ils augmentent les impôts, soit ils réduisent des services à la population qu'ils ne pourront plus payer. Mais n'oubliez pas que plus de 70% des investissements publics sont réalisés par les collectivités locales : écoles, collèges, lycées, routes, ports, crèches, maison de retraite, les centres de traitement des déchets, etc. Si les ressources sont moindres les dépenses le seront aussi ..; et qui va payer d'après vous ? 

 

Quatrième mensonge ! 

Ils sont trop nombreux les élus locaux ! Allez hop à la poubelle. Mais où sont les économies lorsqu'il faudra pousser les murs pour refaire des hémicycles contenant des centaines d'élus territoriaux aux emplois du temps titanesques qui devront apprendre le don d'ubiquité ! Et le millefeuille parlons en ... la commune reste, l'interco aussi, le conseil général, le conseil régional, et on a rajouté le pole métropolitain, les communes nouvelles et les communes déléguées ... 

 

Cinquième mensonge ! 

Celui là il est celui du dindon de la farce ! Celui de ceux qui au nom de la majorité présidentielle vont être candidats aux prochaines élections cantonales. Ils vont être candidat pour une institution qu'ils ont décidé de tuer. Allez comprendre ! Vous qui allez voter dans trois mois pensez y : qu'est ce qui les poussent à être candidat ou candidate pour être conseiller général alors qu'ils ne cessent de conspuer le Département qui selon eux ne sert à rien ?

 

"L'adulte ne croit pas au Père Noël, il vote"

Le Congrès des Maires qui s'est tenu cette année a été marqué par les deux réformes financières et territoriales qui ont suscité des inquiétudes et des interrogations tout au long des débats. En effet pour de nombreux maires, elles constituent des régressions qui bouleversent et détériorent considérablement le paysage territorial. C'est pas moi qui le dit c'est l'Association des Maires de France.

Résultats des comptes ? Rassurez vous c'est vous qui paierez au final comme pour tout le reste. Et si vous pouvez pas ? Et bien comme le Conseil Général ne sera plus là pour vous apporter la solidarité au quotidien vous ferrez avec comme pour tout le reste depuis des mois !

 "L'adulte ne croit pas au Père Noël, il vote" c'est pas de moi c'est de Pierre Desproges, alors votez ! 

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 01:29
images-copie-4.jpeg
Comme quoi les sujets qui préoccupent les gens de ce coté de l'Atlantique sont bien les mêmes que les nôtres. On ne perd jamais ses habitudes et à défaut de la dépêche du Bassin, j'ai récupéré Métro. Tout au long des lignes du journal, les mêmes sujets que ceux qui nous préoccupent en France ... ou qui devraient nous préoccuper ! 

Logement ... sujet d'urgence sociale 
Le Front d'Action Populaire en Réaménagement Urbain ( FRAPRU ) avait ce matin une demi-heure pour convaincre le ministre des Affaires Municipales que le gouvernement libéral devait s'engager à long terme dans le dossier du logement social. En 5 ans, le FRAPRU voudrait que le gouvernement garantisse la construction de 50 000 logements sociaux. La communauté métropolitaine de Montréal évalue que plus de 100 000 ménages ont des besoins impératifs de logement. Comme quoi rien de nouveau sous le soleil ou la neige. Depuis 1991, le FRAPRU se bat pour que le gouvernement fédéral ne se retire pas du financement des nouveaux logements sociaux. Cela ne vous rappelle rien ?
Le gouvernement conservateur de l'époque a supprimé les fonds d'année en année pour arrêter définitivement le programme en 1994 ce qui représentait une perte énorme pour le financement des logements à Québec car les fonds nécessaires venaient essentiellement d'Ottawa. Aujourd'hui d'après les dépêches le ministre s'est engagé à demander des investissements en logement social dès le prochain budget. Une première étape avant de rencontrer en janvier le ministre des Finances, le nerf de la guerre encore et toujours. 

La dépendance sujet au coeur des quotidiens
Comme chez nous la dépendance est au coeur des préoccupations quotidiennes des québécois. 2 millions de dollars canadiens viennent d'être débloqués pour financer 43 projets qui "offriront du répit aux proches" dit le journal. Au Québec on estime à 300 000 le nombre de personne qui assument le rôle d'aidant auprès des aînés. Comme j'ai pu le lire sur la toile ça fait en moyenne, 7 dollars canadiens pour chacun d'eux ... de quoi leur fournir environ 10 minutes de répit chacun ... Il faut dire qu'ici pas de Conseil Général pour assumer l'Allocation Compensatrice d'Autonomie ! 

Guerre en Afghanistan c'est loin et on y meurt  
C'est le 154iéme soldat canadien qui perd la vie. Le caporal Steve Martin a été tué samedi au cours d'une patrouille à la suite de l'explosion d'une bombe artisanale, a indiqué hier le ministère de la Défense du Canada. Steve Martin "était en opération dans la province de Kandahar."
"C'est grâce aux soldats canadiens comme lui que nous continuons de faire des progrès réels en Afghanistan, de reconstruire le pays et de contribuer à la paix et à la sécurité de sa population", a dit de son côté le premier ministre Stephen Harper. Ce jeune soldat aurait eu 25 ans dans deux jours ! 

Météo .. là aussi c'est le déluge
A quelques jours de Noël, la Gaspésie, le Nouveau Brunswick et l'île du Cap Breton ont été frappés par des phénomènes météo extrêmes. Dans certains endroits il est tombé plus de 25 centimètres de pluie en moins de 5 jours. Quelques jours auparavant, dans le Bas-du-Fleuve et en Haute-Gaspésie, ce sont les grandes marées qui avaient frappé. En effet, la hausse du niveau des océans et l’absence de glace seraient directement en cause car avant, la glace protégeait la berge à l’occasion des grandes tempêtes d’hiver.

Et pendant ce temps selon Environnement Canada la moitié des émissions de GES du pays viendrait des centrales à charbon et de l'exploitation des sables bitumineux  de l'état d'Alberta... La pénalisation des émissions de carbone ? En prévision. La réduction de ses émissions ? En prévision ... Mais pas avant 5 ans ! On pourrait leur parler de Xinthia ?  

Le drame .. . Le Canadien s'est incliné au Colorado 
Car ici aussi les têtes tournent autour d'un truc rond qui passionne les foules ... j'adore ! Mais je n'ai pas trouvé de page entière pour savoir si il fallait que le gouvernement de Québec finance un grand stade ... On leur donne une idée de sondage made in Bordeaux ? 
Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 18:21

recession-christine-lagarde-decidement-optimi-L-1.jpeg

Voilà qu'un air de révolution plane sur Matignon au lendemain de la nomination du Gouvernement Fillon n° 3. En écoutant ce matin France Info, la tartine m'est tombée de la main et a atterri comme de coutume coté confiture ... Il faut dire que Christine Lagarde, notre ex nouveau futur encore Ministre des Finances et de l'Economie n'a pas mâché son enthousiasme en déclarant que ce gouvernement était " totalement révolutionnaire" finissant par une envolée lyrique en expliquant que c'était une "virage à 360°".

Mais voilà ... un virage à 360 ° n'est en tout est pour tout qu'un tour sur soi-même pour revenir à son point de départ ! Je me suis dit vu que les déficits français sont au plus haut, que l'endettement de notre pays va bientôt devenir aussi inquiétant que ceux des pays que l'on fustige, revenir au point de départ de 2007 n'est peut être pas un mal ! Mais c'était sans doute faire preuve d'optimisme aveugle et de UMPéisation joyeuse au pays de Oui Oui Sarkozy.

J'ai alors pensé à cette coutume Milanaise qui veut que sous les plafonds de verre de la Galerie Victor Emanuel II, pour forcer la chance il faut que sur la mosaïque du taureau central on fasse un tour complet sur le talon pour avoir de la chance ! Et de la chance pour redresser notre pays il va en falloir vu la tournure que prennent les événements ! 

Mais rassurez vous, Eric Woerth vient de prendre sa retraite à 54 ans à taux plein d'amertumes. Vous, vous travaillerez jusqu'à 67 ans et le programme c'est bien de vous faire prendre un virage à 360 ° et de vous faire tourner ... en bourrique ! 

Repost 0
Published by Marie-Christine Darmian-Gautron - dans aux pensées citoyens
commenter cet article

Présentation

  • : Aux Pensées Citoyen !
  • Aux Pensées Citoyen !
  • : Il est citoyen, vigilant, mais aussi sur l'air du temps, Créon, la Gironde... cherche et tu trouveras Bonne lecture.
  • Contact

Un Peu Sur L'auteur ..

  • Aux pensées Citoyen !
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale,  Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine
  • Ancienne journaliste, Directrice territoriale, Présidente du Comité Les Arbres de la Laïcité Gironde - Aquitaine